Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

La taxe : une grande hypocrisie 14 décembre 2005

Le feuilleton de la taxe d’habitation imposée aux Gens du voyage a franchi une nouvelle étape le 12 décembre au Sénat. Le montant de la taxe a été ramené à 15€ par m2 et la date de perception est reportée au 1er janvier 2007, sur une déclaration à faire au plus tard le 15 novembre 2007. Plusieurs étapes restent encore à franchir : dans les prochains jours, le vote par les députés, après une négociation avec les sénateurs dans le cadre d’une commmission mixte paritaire. Par la suite, il y aura un décret d’application qui, d’après le sénateur Hérisson, président de la commission nationale des gens du voyage, devrait être soumis pour avis à cette commission. Il faudra donc suivre attentivement ces prochaines évolutions.
On peut, à ce jour, considérer que la mobilisation des voyageurs et de ceux qui les soutiennent a permis d’éviter le pire et que cette taxe resterait un compromis supportable, si elle a réellement pour conséquence la reconnaissance de la caravane comme une habitation principale, avec les avantages qui en découlent. Cependant le débat a aussi montré le mépris et l’ignorance dans lesquels les élus tiennent les tsiganes. Les beaux discours sur l’égalité républicaine justifiant la taxe sont pure hypocrisie. On a, une fois de plus, fait croire à l’opinion que les voyageurs, avec leurs grosses voitures et leurs belles caravanes éatient de dangereux fraudeurs et qu’il fallait les réduire à la sédentarité comme tout le monde. A travers les dispositifs de contrôle, c’est en effet une nouvelle atteinte au droit constitutionnel d’aller et de venir qui est en cause.

Pièces jointes

La taxe Télécharger
La taxe Télécharger
la taxe Télécharger