Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

La chasse aux Tsiganes est ouverte dans le Var 14 janvier 2006

Comme André VALET nous le signalait dans son dernier rapport, la situation varoise vis-à-vis des Tsiganes est catastrophique. Rencontres Tsiganes, alertée à temps, a pu mobiliser plusieurs associations varoises (La LDH de Toulon le Secours Catholique, les associations Tchatchipen et les Gitans de France) et sensibiliser avec succès les médias. Les tsiganes ont ainsi pu s’exprimer et faire entendre leurs revendications et leurs droits. les maires et la préfecture ont du céder un peu de terrain . Ces premières avancées demeurent fragiles. Une rencontre pour faire le point de la situation et décider des moyens d’actions est programmée à TOULON en février le lieu et la date vous seront communiquées prochainement . On trouvera des informations plus complètes et en particulier les articles de presse en allant sur le très bon site de la LDH TOULON : www.ldh-toulon.net

{2{Des nouvelles de COGOLIN}2}

Comme la presse et la télévision en ont rendu compte , la rencontre avec les familles mercredi après midi a permis de montrer que nous étions nombreux à soutenir leurs démarches . Autour des représentants de Rencontres Tsiganes, s’étaient joints Gérard Estragon membre du bureau national de la Ligue des Droits de l’Homme, Claude Dumas aumônier des gitans, des représentants du Secours Catholique, de deux associations de tsiganes du Var, un ancien adjoint au maire et des voisines venues manifester leur solidarité en tout une trentaine de personnes qui ont été accueillies avec de boissons, du café et des gâteaux des rois dans le calme et la bonne humeur. L’adjoint au maire chargé de la sécurité venu sur place a pu se rendre compte de la détermination des familles et un début de dialogue s’est amorcé. Pour l’instant le pire semble avoir été évité mais rien n’est résolu pour l’avenir. Le maire se refuse toujours à recevoir les familles et exige du Préfet le recours à la force publique .

Du côté de la Préfecture du Var c’est le silence absolu malgré de nombreux appels téléphoniques et plusieurs fax. Le sénateur HERISSON Président de la commission nationale des gens du voyage a été alerté par Paul LAGRAIN et devait intervenir auprès de la Préfecture.

Il faut donc rester très vigilant et multiplier les contacts avec les familles. Il faut également poursuivre l’information et en particulier faire signer la pétition ci-jointe en urgence et la renvoyer à l’adresse indiquée.

Pièces jointes

pétition COGOLIN Télécharger