Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

le maire d’Ensisheim devant le juge 10 février 2006

{1{Caravanes de nomades incendiées à Ensisheim : un maire et quatre employés devant le juge}1}

STRASBOURG, 8 fév 2006 (AFP) – Le maire d’Ensisheim (Haut-Rhin) et quatre employés municipaux comparaîtront le 13 mars devant le tribunal correctionnel de Strasbourg pour avoir incendié 14 caravanes de nomades installées illégalement sur un terrain municipal, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Le maire, Michel Habig (UMP), et ses employés devront répondre de destruction de biens par incendie, un délit puni d’un maximum de dix ans de prison et de 150 millions d’euros.
« Les faits sont avérés, M. Habig et ses employés les ont reconnus et ne les contestent pas, ces cinq personnes sont donc appelées à comparaître devant le tribunal pour répondre de leurs actes », a indiqué à l’AFP le procureur de Strasbourg, Jacques Louvel.
Le 11 janvier, M. Habig avait donné l’ordre à ses employés de mettre le feu aux caravanes d’un campement de nomade, pour l’heure déserté de ses occupants, et il avait lui-même montré l’exemple avec un chiffon enflammé.
Le maire estimait être en droit de prendre des mesures d’urgence, en vertu de ses pouvoirs de police, pour supprimer ce qu’il considérait comme « un véritable bidonville » composé d’épaves et de carcasses de caravanes, installé illégalement depuis des mois sur un terrain municipal.
Mais la justice a entamé des poursuites, estimant que de telles destructions ne pouvaient avoir lieu que dans un cadre légal tel qu’un référé, ce qui n’a pas été le cas.
{1{