Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Les rescapés tziganes d’Auschwitz réclament un monument 14 septembre 2006

Agence France-Presse, le mercredi 02 août 2006

Varsovie
Les rescapés tziganes du camp de la mort nazi d’Auschwitz-Birkenau (Sud de la Pologne) réclament la construction à Berlin d’un monument aux victimes du génocide des Roms et des Sinti, a déclaré mercredi Luise Baecker, l’une des survivantes.

S’exprimant à l’occasion d’une cérémonie du 62e anniversaire de la liquidation par les Allemands du «camp tzigane» à Birkenau, Mme Baecker a déploré que «le gouvernement de la République Fédérale d’Allemagne n’ait même pas commencé les travaux» pour ériger un tel monument.

«C’est un scandale que le gouvernement fédéral trouve toujours de nouveaux prétextes pour retarder la construction du monument. J’ai 75 ans et je voudrais participer personnellement à son inauguration à Berlin», a déclaré Mme Baecker citée par l’agence polonaise PAP.

Plus de 200 Roms de Pologne et d’autres pays d’Europe ont commémoré mercredi sur le site d’Auschwitz-Birkenau le calvaire de 3000 Roms, hommes, femmes et enfants, du «Zigeunerfamilienlager» de Birkenau qui avaient péri des mains des nazis dans la nuit du 2 au 3 août 1944.

Au total, un demi-million de Roms ont été tués dans différents pays d’Europe de l’Est, souvent sur les lieux mêmes où ils étaient arrêtés, sans qu’on relève leur nombre ou leurs noms. Quelque 20 000 Roms ont été exterminés à Birkenau de 1941 à 1944.

Entre 25 000 et 30 000 Roms vivent actuellement en Pologne où ils jouissent d’un statut de minorité nationale.

En Europe, ils sont entre 6 et 10 millions, selon les estimations.