Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Un programme européen pour la formation des Roms 14 septembre 2006

{{{
PROGRAMME EUROPEEN POUR LE DEVELOPPEMENT D’INITIATIVES LOCALES POUR L’INCLUSION DES ROMS ET DES VOYAGEURS}}}

Bulgarie, Slovaquie, Roumanie, France

Depuis décembre 2004, le Comité PECO est chef de file d’un programme regroupant des membres qui travaillent sur la thématique de l’éducation des Roms au sens large. Ce programme, cofinancé par le Ministère des Affaires Etrangères Français et la Fondation de France, consistait à réaliser un état des lieux-diagnostic de la situation éducative des Roms dans 5 pays inscrits dans la Décennie des Roms : Roumanie, Bulgarie, Slovaquie, Ancienne République Yougoslave de Macédoine, Serbie et Monténégro.

Ces 5 états des lieux ont été réalisés par la Fédération nationale des associations solidaires d’action avec les Tsiganes et Gens du voyage (FNASAT) qui a été chargé de la maîtrise d’œuvre de ce projet et sont disponibles sur les sites du Comité PECO (www.comitepeco.org) et de la FNASAT (www.fnasat.asso.fr). Ils ont permis d’identifier les partenaires des ONG françaises sur cette thématique et leurs projets, les bailleurs de fonds internationaux et locaux, les contextes d’intervention dans chacun des pays visités.

Le Colloque de Sofia des 17 et 18 mars 2006 intitulé « Le rôle de l’éducation informelle dans l’intégration des Roms et Gens du voyage en Europe » avait pour objectif de jeter les bases d’un programme collectif opérationnel pour 2007 centré sur la valorisation d’aspects de l’éducation informelle. Ce programme sera soutenu et cofinancé par le Ministère des Affaires étrangères français.

Il s’inscrit dans la Décennie des Roms et vise à impliquer le plus grand nombre d’acteurs (collectivités, services de l’Etat, ONG …) sur des territoires locaux préalablement définis par un comité de pilotage transnational garant de la cohérence de l’ensemble du programme.

Il s’agira de :

• Constituer un comité de pilotage transnational avec mission de valider un cahier des charges élaboré sur les bases des conclusions du colloque de Sofia et un appel à candidatures pour des initiatives locales en Slovaquie, Bulgarie et Roumanie (en cours ou projetées). Le comité de pilotage sera composé pour chacun des pays concernés :
– De deux représentants de collectivité territoriale (municipalité, conseil général, régional …)
– De deux représentants des services de l’Etat.
– De deux représentants associatifs ; soit un ensemble de 24 personnes. Pour rester en phase avec l’apport du colloque de Sofia, une attention particulière sera portée à la participation de membres de la communauté rom et voyageur.
Le premier comité de pilotage se réunira à Paris en novembre 2006

• Accompagner ou engager 6 projets d’initiatives locales d’éducation non-formelle (2 par pays) favorisant sur ces territoires l’inclusion sociale des enfants et familles roms et voyageurs conformément au cahier des charges.

La cohérence globale du programme est assurée par le comité de pilotage transnational. Les projets locaux associent des collectivités locales, des associations ou ONG locales et leurs partenaires français et les services de l’Etat compétents. Ils débuteront en février 2007. Le programme met en œuvre les orientations et principes de méthode validés par le colloque de Sofia :

Décentralisation des politiques publiques, société civile.
Dans le cadre des politiques de décentralisation ou de déconcentration, en Roumanie, en Slovaquie, en Bulgarie ou en France, les communes, les départements et autres échelons de l’organisation territoriale se voient confier par l’Etat de plus en plus de prérogatives. Elles appellent des compétences de plus en plus nombreuses. De quelle manière la société civile peut-elle accompagner les municipalités dans l’application de mesures gouvernementales décidées en direction des familles roms et voyageurs ?

Le dialogue interculturel : une ressource nécessaire.
L’école apparaît comme un lieu privilégié de dialogue et un premier niveau de prise de responsabilité dans la vie de la Cité notamment pour les familles au travers des participations en qualité de parents d’élèves. Au-delà de l’école, élaborer des projets pour la Cité, c’est travailler dans l’inter culturalité, les associations pour les Roms y sont attendues pour éclairer les décideurs.

Bonnes pratiques, pérennisation et réseau d’acteurs.
Les bonnes pratiques constituent un argument pour l’amélioration des politiques publiques par leur durabilité. La bonne pratique permet d’obtenir des résultats selon des objectifs préalablement fixés avec les publics concernés. Développer un réseau européen d’acteurs, c’est se doter d’un outil pertinent pour faire évoluer et appliquer les législations ainsi que les systèmes éducatifs sur la base de bonnes pratiques révélées et influencer les politiques publiques de chaque pays.

Pour sa réalisation, le programme associe des collectivités territoriales, des ONG françaises et leurs partenaires locaux, les services de chacun des Etats. La responsabilité du programme est portée par la FNASAT-Gens du voyage, Paris. La FNASAT assurera la coordination avec son partenaire local la fondation Step by Step Bularie de Sofia.
Un groupe local se constituera en région Ile-de-France avec les départements des Hauts-de Seine et du Val d’Oise.

Partenaires européens :

• Fondation Step by Step Bulgarie.
14 Batcho Kiro STR., Sofia 1000
www.stepbystep.bitex.com
Contact : Emil Buzov

• Pour le comité de pilotage transnational en cours de constitution :
– Pour la Roumanie : Rroma Pakiw /Deva ; Justice et Fraternité / Slobozia ; La ville d’Oradea ; Opération Village Roumain (Roumanie) ; Renaitre Roumanie.
– Pour la Slovaquie : Le réseau des agences nationales pour l’emploi de Somotor, Trebisov, Spiska Nova, Kezmarok.
– Pour la Bulgarie : Step by step/ Sofia ; Human Right / Varna ; Romanii studii/Sofia.

• Les collectivités, organisations, associations présentes lors du colloque de Sofia sont sollicitées pour la mise en oeuvre des projets locaux dans un second temps.

Partenaires français :

• Pour le comité de pilotage transnational en cours de constitution : Comité PECO, Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement, Secours Populaire Français, AŠAV Nanterre, ADVOG Pontoise. Les collectivités, organisations, associations françaises présentes lors du colloque de Sofia sont sollicitées pour la mise en oeuvre des projets locaux dans un second temps, associés à leurs partenaires locaux.

Autres partenaires :

• Commission Européenne / PNUD / UNESCO / UNICEF / Banque Mondiale / Agence Intergouvernementale de la Francophonie / ERIO / Conseil de l’Europe /Forum des Roms/Open Society/Fondation de France/Ville de Paris/Conseil Régional d’Ile-de-France.

Objectifs Généraux:

• Favoriser l’application des politiques d’inclusion des Roms, Tsiganes et Voyageurs en Bulgarie, Slovaquie, Roumanie et France
• Promouvoir le dialogue et l’inter connaissance entre la population majoritaire et la population rom/voyageur dans les pays concernés.
• Développer les capacités de plaidoyer des acteurs engagés dans des actions visant à faciliter l’inclusion des Roms en Roumanie, Bulgarie, Slovaquie et France.

Objectifs spécifiques :

• Valoriser les processus d’éducation informelle dans la mise en œuvre de projets locaux de développement.
• Animer un réseau national et transnational afin de favoriser l’inscription de bonnes pratiques dans les législations et les réglementations pour en assurer la pérennité.