Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Un rappel au maire de Cogolin 10 octobre 2006

[|{{COMMUNIQUE}}|]
{{{
LE MAIRE DE COGOLIN : UN RECIDIVISTE}}}

Nous marquons notre satisfaction à l’annonce du mariage célébré ce 6 octobre en la mairie de COGOLIN. Nous souhaitons tous nos vœux de bonheur aux mariés. Rappelons que cette cérémonie est la conséquence positive de la condamnation par la justice du maire de COGOLIN Jacques Sénéquier qui l’oblige à se conformer à la loi et à célébrer ce mariage.

Nous constatons toutefois que cet élu avait, en d’autres circonstances, avait, en février dernier, contrevenu à ses obligations légales en expulsant du territoire communal dans des conditions scandaleuses plusieurs familles de tsiganes qui n’avaient comme seul tort à ses yeux que celui d’habiter en caravane. Les propos qu’il avait alors tenus en public sur ces familles relevaient à n‘en pas douter de la diffamation et auraient dû le conduire déjà devant la justice.

Depuis ces familles ont dû se disperser et ont eu le plus grand mal à trouver un lieu pour stationner dans des conditions de confort minimum. L’une d’entre elles séjourne à nouveau à COGOLIN sur un terrain privé et se sent menacée. Les enfants sont scolarisés à nouveau à Cogolin.

Le maire est pris en flagrant délit de mensonge car il avait pris comme prétexte pour justifier l’évacuer de ces familles la réalisation d’un terrain d’accueil pour gens du voyage afin disait-il, de se mettre en conformité avec la loi du 5/07/2000. Or comme chacun peut le constater aujourd’hui, aucun projet n’a été effectué et aucuns travaux engagés sur ce terrain.

Devant une telle attitude, nous demandons à ce que les pouvoirs publics et en particulier monsieur le Préfet du VAR, fassent application sans délai de l’article 3 de la loi du 5 Juillet 2006 et mettent en demeure la commune de réaliser ces travaux.

Toute attitude d’intimidation ou de harcèlement envers les familles stationnées sur la commune de Cogolin devra faire l’objet de procédures adéquates et d’une saisine de la Haute Autorité pour la Lutte contre les Discriminations et l’Exclusion (HALDE)
Le 6/10/2006
Ligues des Droits de l’homme TOULON ; Association RENCONTRES TSIGANES