Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Intervention au Conseil de l’Europe concernant les Roms 14 novembre 2006

{{[|{{{Collectif national droits de l’homme Romeurope :}}}|]}}
ALPIL (Action pour l’insertion sociale par le logement) – ASAV (Association pour l’accueil
des voyageurs) – ASET (Aide à la scolarisation des enfants tsiganes) –
CIMADE (Comité intermouvements auprès des évacués) – –
Identité rrom – LDH (Ligue des Droits de l’Homme)- Liens Tsiganes-
MdM (Médecins du Monde) – MRAP (Mouvement contre le racisme
et pour l’amitié entre les peuples) – Mouvement catholique des gens
du voyage – PARADA – Rencontres tsiganes – Une famille un toit 44 –
URAVIF (Union régionale des associations voyageurs d’Ile de France) –
Et les Comités de soutien de Bonneuil, Choisy le Roi, Fontenay-sous-Bois, Saint-Etienne, Montreuil, du Nord-ouest parisien, de Saint-Maur, Saint Michel sur Orge, de Savigny-Lieusaint-Melun,
Vitry-sur-Seine et du Val de Marne

Conseil de l’Europe
Département des Roms et Gens du voyage
Madame Maria Ochoa Llido
F67075 Strasbourg Cedex

Madame,

Le collectif national droits de l’Homme Romeurope souhaite attirer l’attention du Département Roms et Gens du Voyage du Conseil de l’Europe sur la situation des Rroms venus du Kosovo et de Serbie qui ont été accueillis en France depuis 1999, suite aux violences dont ils ont été victimes durant la guerre.

L’émoi international avait alors permis à de nombreuses familles de bénéficier d’un statut protecteur avec des autorisations provisoires de séjour et accès au marché du travail, nombreux sont celles et ceux qui sont aujourd’hui menacés d’expulsion du territoire français. Certains sont dores et déjà en centre de rétention, d’autres ont reçu des AFRF. Un exemple illustre la situation: celui d’une famille ayant été déboutée dans sa demande d’asile retournée au Kosovo, revenue à la suite du viol d’une de ses filles, actuellement sous la menace d’APRF.

En écho au Président du Forum européen des Roms et des gens du voyage, de tels retours contraints sans aucun accompagnement local sont de nature à porter atteinte aux droits fondamentaux de ces personnes issues d’une minorité qui demeure prise en tenaille entre serbes et albanais et rejetée par ces deux communautés.
C’est pourquoi, nous vous invitons à solliciter les autorités françaises en vue de l’arrêt de ces procédures d’expulsion.

En raison d’une présence en France depuis maintenant plusieurs années, un examen approfondi de chacune des situations individuelles permettrait de répondre aux attentes des intéressés, soit pour une installation durable en France où ils ont pu inscrire un projet de vie, soit pour un retour volontaire dans leur pays d’origine mais avec toutes les garanties de sécurité et d’intégration sociale.

Comptant sur votre soutien, nous vous prions d’agréer, Madame, l’expression de nos salutations distinguées.

Pour le Collectif national Romeurope

Malik Salemkour, Ligue des droits de l’homme
Michèle Mézard, Médecins du Monde
Yves Loriette, MRAP

Adresse postale : 138 rue Marcadet 75018 Paris
e-mail : rom.europe@medecinsdumonde.net