Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

L’accueil des tsiganes dans le Var 28 janvier 2007

{{{COLLECTIF L’ACCUEIL DES TSIGANES DANS LE VAR}}}

{2{Compte-rendu de la réunion du 18 janvier 2007 à TOULON}2}

Une quinzaine de personnes ont pris part à cette réunion à cette réunion : des Tsiganes voyageurs, des sédentaires, une famille Rom originaire des Balkans, des membres de la Ligue des Droits de l’Homme, du Secours Catholique, de l’ANGVC et de Rencontres Tsiganes .

1°Point sur la situation générale en France et dans la Région.

L’hostilité envers les Tsiganes n’a fait que se renforcer depuis la dernière réunion en juin dernier :
En août, circulaire du Ministère de l’Intérieur qui remet en cause la loi du 5 juillet 2000 en réduisant les conditions de réalisation des aires d’accueil et limitant la durée du stationnement.
En octobre amendement au Sénat sur la loi de prévention de la délinquance présenté par M. HERISSON président de la commission nationale des gens du voyage. Après navettes et modifications successives au Parlement ce texte conduit à criminaliser tout stationnement de caravane sur l’ensemble du territoire. La seule « bonne nouvelle » relative, c’est la remise à plus tard du paiement de la fameuse taxe sur les caravanes votée l’an dernier car elle s’avère pratiquement inapplicable.

Sur le plan régional, la situation n’a pas évolué et, à part dans le Vaucluse, les aires d’accueil sont toujours en panne. Dans les Bouches-du-Rhône, on compte en ce moment plus de 1200 caravanes stationnées sur des terrains vagues dans les communes autour de Marseille sans compter les terrains privés qui sont plein. La situation des roms migrants est particulièrement difficile car ils sont chassés partout où ils s’installent comme au Réaltor à Aix.

A Marseille sur l’aire d’accueil de Saint Menet récemment rénovée, une caravane à pris feu et les secours n’ont pu arriver à temps car l’entrée était barrée, les bornes d’incendie ne fonctionnaient pas et il n’y avait pas de gardien. A proximité plusieurs caravanes stationnent, faute de place dans le terrain d’accueil et les voyageurs sont menacés d’expulsion.

2° la situation dans le VAR

Depuis le mois de juin, aucun nouveau terrain n’a été ouvert et de nombreuses familles stationnent comme chaque année au hasard des emplacements sans un confort minimum et en fonction de la tolérance des maires. C’est le cas en particulier à Saint Cyr, Ollioule , la Farlède ou encore Brignolles ou La Garde. Certains maires font payer le branchement à l’eau et l’électricité a des tarifs particulièrement élevés.

À ce jour aucun membre de la commission départementale n’a reçu le compte-rendu de la réunion de Juin. Une démarche sera faite auprès de la préfecture pour réclamer ce compte-rendu. De même un contact sera pris avec le nouveau sous-préfet chargé du dossier des gens du voyage : Monsieur TOURNAIRE. D’après de récentes informations trois projets d’aire d’accueil seraient susceptibles d’être engagés en 2007 et financés par l’Etat : La Farlède, Le Luc et Brignolles. Une aire de grand passage est également prévue à Vidauban. Par contre l’aire de grand passage proposée par le maire de Fréjus a été gravement inondée en novembre et n peut être retenue. Trois autres aires pourraient éventuellement être retenues dans le Var à condition que les dossiers soient près avant le 18 mai 2007, date limite pour bénéficier des subventions de l’Etat. En conclusion compte tenu de la durée prévisible des travaux, il est probable qu’aucune aire nouvelle ne sera pratiquement ouverte en 2007 et seulement trois ou quatre en 2008 année électorale soit 8 ans après le vote de la loi !!

On signale que des familles sédentaires installées depuis de nombreuses années au « camp de la Ripelle » ont été contraintes de se faire domicilier dans une association. Après renseignement , L’agglomération TBM a confié à la SONACOTRA une étude sur l’ensemble des aires d’accueil mais aussi sur le terrain de la Ripelle. Un contact doit être pris avec cet organisme pour en savoir plus.

Dans les derniers mois, plusieurs signalements été faites par des tsiganes propriétaires de terrains qui se voyaient refuser par les maires un branchement électrique ou tout simplement l’accès sur leur terrain. Diverses procédures sont en cours.

3° Débats et perspectives

Un projet de texte sur les revendications qui pourraient être présentées aux divers candidats aux prochaines élections nationales et locales est soumis à discussion. On note que la définition des différents carnets de circulation imposés aux voyageurs doit être précisée. Il convient également de mentionner le droit à la sédentarisation et au logement. Il faudrait aussi évoquer la culture tsigane.

Sous ces réserves, le texte (ci-joint) est jugé utile et pourra être transmis pour avis et complément aux diverses associations représentatives des Tsiganes. Des réunions pourraient être organisées pour faire connaître ce document et le transmettre aux candidats lors des prochaines réunions électorales.

Un livre sur la vie de Matéo MAXIMOFF écrivain Tsigane reconnu vient de paraître. Son auteur Gérard Gartner viendra le présenter dans la région. On propose de faire une soirée à Toulon dans une librairie pour présenter cet ouvrage. Date à fixer entre le 22 et 27 mars prochain.

Le Secours Catholique Du Var envisage une journée de formation sensibilisation de ses membres mais largement ouverte. Cette journée pourrait se conclure par une soirée plus festive sur invitation de Rencontres Tsiganes. La date et les modalités restent à préciser.

Toulon, Marseille le 20/01/2007

Rencontres Tsiganes
43 rue Vendôme 13007 Marseille tél 04 91 31 31 27 rencontrestsiganes@wanadoo.fr