Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Les aires accueil sept ans après le vote de la loi 17 mars 2007

Le document de synthèse officiel (en annexe) montre à l’évidence l’hypocrisie des responsables politiques qui votent de lois et se refusent à les mettre en œuvre. Seule une mise en cause du cumul des mandats pourrait laisser espérer une réduction de ces incohérences répétées.

Sept ans après le vote de la loi Besson, seul un quart des emplacements prévus ont été réalisés. Dans notre Région, la situation est encore plus inadmissible : le taux de réalisation de 14% ne doit pas faire illusion. Hormis dans le Vaucluse, aucune aire d’accueil nouvelle n’a été mise en service et on recense les aires anciennes dont certains sont dans un état lamentable. Dans les Alpes-Maritimes on note 40 places sur les 1190 prévues, dans le Var 8 places sur 440 et dans les Bouches-du-Rhône 172 places sur 1072. Le nombres de 172 places existantes est contestable et comprend des places de sédentaires.

On notera également que l’administration fait apparaître une colonne concernant les terrains familiaux prévus par une circulaire de décembre 2003. On remarquera que, seul trois départements ont réalisé de tels terrains qui comptent au 31 décembre 2006 en tout et pour tout 52 places. C’est dérisoire lorsque l’on sait que ce mode de stationnement correspond à une demande croissante des voyageurs qui souhaitent à juste titre une plus grande sécurité et un meilleur confort.

On peut en dire autant des terrains dit de grands passages totalement absents de la région alors que la demande est de plus en plus importante chaque année.C’est plus de 1000 caravanes réparties en une dizaine de lieux qui stationnent en cette fin mars 2007 dans le seul département des Bouches du-Rhône.

Pièces jointes

Etat d'avancement des schémas départementaux Télécharger