Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Compte-rendu de la réunion du 16/06/07 2 juillet 2007

{{
Compte-rendu de la réunion du 16 juin 2007}}

Nous étions quinze participants à cette réunion ce samedi pour faire le point sur les différents dossiers. Une dizaine d’adhérents s’étaient par ailleurs manifestés mettant en avant divers empêchements.

{{I La formation .}}
Notre association se trouve de plus en plus sollicité pour intervenir dans différents contextes de formation. Dernière en date la journée auprès des contrôleurs de la CAF. Après une première expérience difficile , cette deuxième journée a été plus sereine grâce en particulier à la présence d’Anne de Yaka de Gitana et de Nelly. Ces différentes interventions nous permettent de renforcer notre travail d’information et de lutter contre les préjugés toujours vivaces dans tous les milieux d’informer. Par ailleurs ces interventions sont fréquemment rémunérées ce qui consolide notre budget comme on le verra en annexe. En dernière nouvelle, le service Actions éducatives en collège du Conseil Général des Bouches-du-Rhône nous a proposé, sur l’intervention de Bernard BOI, d’inscrire dans son catalogue pour la rentrée un projet d’intervention dans les collèges du département. On trouvera en annexe la fiche programme. En fonction des demandes des enseignants, Il faudra s’organiser en conséquence et faire appel aux membres de l’association disponibles. Ceux qui sont intéressés sont priés de se faire connaître.
{{
Les Sédentaires.}}
L’enquête envisagée avec des étudiants à pris du retard mais n’est pas remise en cause. On se retrouvera dès la rentrée prochaine. En attendant Sophie et Françoise font le point sur le quartier de Montgrand la Millière et des difficultés qu’elles ont eu à rentrer en contact avec les habitants. Il faudra tenir compte de cette expérience par la suite en viellant à une présentation plus précise de notre projet. Il se confirme que cette cité est laissée à l’abandon e que plusieurs maisons sont murées, que les travailleurs sociaux sont aussi en difficulté avec cette population et que l’avenir de la cité est en question. Une note d’étape sera transmise par Sophie et Françoise dans les prochaines semaines.
{{
III Les nouvelles réglementations concernant les voyageurs.}}
On n’a pu que constater une situation toujours bloquée pour les voyageurs dans l’ensemble de la région. L’absence de terrain d’accueil et de grand passage les conduit à se mettre dans l’illégalité pour continuer à voyager. Ils courent ainsi le risque d’être expulsé sans recours à la justice en application de la loi du 5 mars et du décret du 3 mai. Tous se passe comme si les autorités publiques avaient comme objectif d’interdire le voyage.

Paradoxe : Dans les principaux départements de la région les quelques terrains disponibles sont peu fréquentés par les voyageurs, les gestionnaires se plaignent pour leurs recettes et, dans le Vaucluse par exemple, l’administration se propose de réduire le nombre de terrains prévus au schéma départemental sans chercher à savoir les raisons de cette faible fréquentation.

Dans le même temps, toutes les mesures sont prises pour empêcher la sédentarisation en interdisant l’achat de terrain ou encore les raccordements électriques. La politique vis-à-vis des Tsiganes déjà sédentarisés est tout aussi défaillante. Comme le montre les premiers éléments de l’enquête que nous menons à Marseille et dans les environs, les quelques cités familiales sont laissées à l’abandon, des logements sont murés après expulsion des familles et plusieurs projets de démolitions sont en cours sans que des propositions de relogements satisfaisantes soient mises en place.

A Pertuis, la municipalité a une nouvelle fois déplacé de force plusieurs familles sédentarisées de longue date dans la commune en leur proposant un terrain provisoire loin des écoles et sans sanitaires. Ce terrain étant destiné aux voyageurs, qu’adviendra-t-il de ces familles dans quelques semaines ?

A Aix-en-Provence, comme le montre l’article ci-joint de la Provence, Un groupe de voyageurs appartenant à l’association «, ‘ la vie du Voyage » s’est installé sur le terrain de la Fondation Vasarely faute de disposer d’une aire de grand passage dans le département. Cette association, avec l’appui de leur avocat Maître CANDON, a pourtant obtenu récemment et à deux reprises, une condamnation du Préfet des Bouches-du-Rhône pour non-application de la loi du 5 juillet 2000. On trouvera ci-jointe une réponse du Préfet qui semble ne pas prendre sérieusement en considération les décisions du Tribunal Administratif. L’Etat serait-il exonéré d’appliquer la loi et plus encore les décisions de justice ? Comment exiger alors d’un simple citoyen le respect du droit ?

Une nouvelle fois, le 5 mai dernier, Rencontres Tsiganes a interpellé la Préfecture des Bouches-du-Rhône afin qu’un dialogue minimum s’instaure entre l’Etat et les représentants des Tsiganes voyageurs. On attend la réponse.
{{
IV Les Roms migrants}}
A près les nombreuses démarches au près des pouvoirs publics restées sans réponse depuis bientôt trois ans, on constate un début de prise en considération de la part du nouveau Préfet chargé de l’égalité des chances, Monsieur N’Gahane. Ce dernier a reçu une délégation d’associations et organisé une réunion de travail avec les élus le 21 mai dernier. Il semble disposé à rechercher des solutions à la fois humanitaires et efficaces en considérant que les expulsions ne font que reporter le problème ailleurs.Il faut éviter que la situation se tende durant l’été. Une réunion d’information inter-associative est fixée au 21 juin à 17h30 à Espace.
{{
V Festival Caravanaix}}
Les étudiants d’Aix nous confirment que cette manifestation aura lieu les 13 et 14 octobre prochains à la friche de la belle de mai et au théâtre DAKILING à Noailles : sont programmés : conférence, débat, exposition de photos, film et, bien entendu musique Retenez cette date dans l’attente d’un programme plus détaillé. En attendant cours vite ce samedi 23 à Aubagne pour un programme attractif de regards croisés sur l’Europe de l’Est (ci-joint)
{{ {{
VI Budget 2007}} }}
Avec un peu de retard et quelques mises au point, le budget pour l’année est approuvé (ci-joint)
Bon repos et bonnes vacances à tous. On se retrouve en septembre, mais le site internet et le courriel fonctionnent malgré la chaleur.
Marseille le 21Juin 2007