Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Les Roms migrants : l’amorce d’un dialogue dans les Bouches du Rhône 1 août 2007

Depuis plusieurs années déjà nous n’avions cessé d’alerter les pouvoirs publics sur la présence dans la région d’un nombre croissant de familles Rroms originaires de l’ex Yougoslavie, de Bugarie et de Roumanie. IL semble aujourd’hui qu’enfin nous ayions été entendu au moins en partie . Nous avons au cours de plusieurs réunions pu exprimer nos inquiètudes. Le 27 juillet dernier, c’est à l’initiative du Préfet délégué à l’égalité des chances qu’une réunion a rassemblé plusieurs représentants de la ville de Marseille et du Conseil Général avec la présence de plusieurs associations membres du collectif en voie de constitution. L’essentiel de la réunion a consisté à fournir une information la plus objective aux responsables et à proposer un programme de travail avec , en première urgence la question sanitaire.

Cette première initiative à permis de mettre en évidence l’ampleur et la complexité des solutions à envisager pour ne plus se contenter d’ignorer le problème ou de le résoudre par la force en expulsant les groupes qui se reconstituent aussitôt ailleurs.

Les associations présentes à ces réunions sont bien décidées à maintenir la pression auprès des pouvoirs publics pour que des programmes d’accueil raisonnables et réalistes soient mis en place

{{Collectif de soutien aux Rroms migrants dans les Bouches-du-Rhône

}}
Réunion du 27 juillet à la Préfecture

Quelques Propositions en urgence,

1° Une information commune indispensable sur la situation sanitaire, sociale et juridique des différents groupes de familles dans le département.

2° Mise en place d’un dispositif de veille sanitaire :

-Evaluation des conditions de vie et d’hygiène.
-Mise en place dans les principaux lieus de regroupement de ramassage des déchets et d’installation sanitaire
-Constitution d’un groupe d’acteurs de santé pour effectuer une veille sanitaire sur les terrains : éducation à la santé, orientations pour l’ouverture des droits, orientations médicales (dépistage, vaccination, soins)

3° Mise en place d’un comité de suivi avec les représentants du collectif et des représentants des Rroms présents dans le département.

4° Organisation d’une équipe de sociaux professionnels chargée de rentrer en contact avec les différents groupes et de dresser un premier état des solutions adaptées à chaque groupe de familles.

5° Organisation avant la fin de l’année d’un ou plusieurs lieux d‘accueil provisoires et transitoires :, complétés par un accompagnement sanitaire et social.

Marseille le 26 juillet 2007