Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

De quoi vivent les gens du voyage ? 5 novembre 2007

{{CODIPE, Un projet national pour l’insertion économique des Gens du Voyage}}

Mais de quoi vivent les Gens du Voyage ?

De minima sociaux et d’allocations diverses ?

Non. Pour la majorité d’entre eux, ils travaillent. Ils et elles sont commerçants ambulants, artisans, travailleurs saisonniers, salariés…

De génération en génération, ils se transmettent des valeurs, des savoir-faire et des connaissances et acquièrent ainsi de multiples compétences. Peu importe qu’ils soient Gens du Voyage, ils sont avant tout des acteurs de la vie économique. Pourtant, les préjugés à leur encontre génèrent des rejets quotidiens.

L’ensemble de ces discriminations (difficultés de séjourner en caravanes, d’inscrire les enfants à l’école ou d’exercer leurs droits de citoyens français…) est un frein à leur activité économique et à leur insertion professionnelle.

Dans ce contexte, des associations membres de la Fédération Nationale des Associations Solidaires d’Action avec les Tsiganes et Gens du Voyage (FNASAT) lancent une campagne de sensibilisation COntre les DIscriminations et Pour l’Emploi des Gens du Voyage (place professionnelle des femmes, formations et Validation des Acquis par l’Expérience, accompagnement social…).

Une campagne de presse nationale est lancée, dont l’objectif est de provoquer une prise de conscience du grand public et de faire évoluer la législation française.

Cette action se clôturera par un colloque européen le 6 novembre 2007 au Conseil de l’Europe (Strasbourg) où Voyageurs, associations et institutionnels aborderont ces difficultés.

Les conclusions de ces échanges contribueront également à la mise à jour de la recommandation du Conseil de l’Europe sur la situation économique des Gens du voyage et des Roms.

Fnasat Gens du Voyage

59 rue de l’Ourcq

75 019 PARIS

01 40 35 00 04

01 40 35 12 40

www.fnasat.asso.fr