Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Des familles Roms en danger 5 décembre 2007

{{ Marseille : A Sainte Marthe une réunion houleuse et qui fait craindre le pire}}

Les élus de l’arrondissement avait convoqué les habitants du quartier de Sainte Marthe pour les informer sur l’avenir du squatt d’une école désaffectée occupée par une quinzaine de familles Rroms. les associations qui soutiennent ces familles étaient présentes à cette réunion qui a rassemblé une centaines de personnes habitants du quartier . Dés l’entrée, des propos racistes et mensongés ont été proférés en direction de ces familles et renouvelés tout au long de la soirée . Les élus ont cherché en vain de calmer les esprits en reportant toute la responsabilité sur la Mairie centrale, sur J C GAUDIN, et sur la Préfecture. Le délai de six mois accordé par un tribunal avant l’expulsion demandé par la ville de Marseille n’a satisfait personnes et il est à craindre que cette hostilité manifestée lors de la réunion ne se soit pas réduite, bien au contraire. Des menaces ont été proférées dont il faut espérer qu’elles ne soient pas mises à exécution. Dans ce contetxte on a parler du « syndrome de Rome » faisant allusion aux dramatiques évènnements survenus récemment dans cette ville et sur la flambée de haine que cela a déchainé.

{{A Aix-en-Provence sur la plateau du Réaltor toujours une trenatine d’enfants dans le froid et lsans abris }}

Il a neigé ( eh oui !!) lil y a quinze jours sur le plateau du Réaltor. Le soleil revenu a fait fondre la neige mais les nuits sont très froides ( entre -5° et -8°)
Des femmes et des enfants survivent grâce à la solidarité de militants associatifs qui régulièrement apportent vêtements, nourriture et un peu de réconfort. Médecin du Monde intervient également régulièrement. Plusieurs projets sont esquissés pour permettre la scolarisation de tous les enfants et des cours d’alphabétisation pour les mères . Un rencontre prochaine avec un conseiller Général laisse quelques espoirs pour trouver des solutions plus durables. Mais le temps presse et les risques s’accumulent en particulier pour les enfants. Les reponses des institutions se font attendre .

{{La solidarité individuelle et collective est toujours nécessaire . Si vous pouvez ou souhaitez y participer contactez nous pour plus d’info :
rencontrestsiganes@wanadoo.fr }}