Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

UNE LUEUR D’ESPOIR 21 janvier 2008


UNE LUEUR D’ESPOIR ?

En ce début d’année, quelques informations nous parviennent laissant espérer une évolution positive dans les relations entre les Tsiganes et les institutions de la République. En effet, deux organismes nationaux viennent de publier des rapports sur les discriminations dont sont victimes en France les Tsiganes « gens du voyage ».

La HALDE d’une part : Les Gens du Voyage sont victimes de discriminations résultant des textes en vigueur comme des comportements individuels et ce dans tous les domaines de la vie quotidienne et la CNCDH (Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme) : Dans cette conjoncture, la CNCDH a jugé utile de dresser, sous l’angle des Droits de l’homme, un état des lieux sur la situation globale de ces populations présentes sur le territoire national, caractérisées par une commune discrimination et exclusion.

Ces deux institutions n’ont certes qu’un rôle consultatif mais la qualité des analyses faites et le ton employé ne peut laisser complètement indifférents, si ce n’est le gouvernement, du moins les principaux responsables politiques.

Ces documents remettent largement en cause une partie de la législation française mais aussi et surtout les comportements des diverses administrations et services publiques et des collectivités locales. Les recommandations faites au gouvernement s’inspirent largement des directives européennes qui doivent très prochainement être intégrées dans notre législation. Allant dans le même sens, on notera aussi avec intérêt le récent communiqué des députés socialistes européens : 19/12/2007 – Les eurodéputés socialistes saluent la position du Conseil européen en faveur des Roms.
Le Groupe socialiste du Parlement Européen a annoncé ce 19 décembre, plusieurs mesures de soutien à destination des Roms dans l’ensemble de l’Union.

Une hirondelle ne fait pas le printemps et chacun peut hélas constater que sur le terrain les conditions faites aux Tsiganes et en particulier aux voyageurs n’évoluent pas. La période électorale serait plutôt l’occasion de voir refleurir dans les communes des propos et des attitudes toujours aussi hostiles et mensongères.

Les prises de positions nouvelles des instances nationales et européennes doivent cependant nous être utile dans les combats qui restent à mener quotidiennement.