Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Un collectif d’associations vivement attendu 30 avril 2008

Un collectif national d’associations tsiganes voit le jour pour peser sur les nouvelles équipes municipales.

Gazette des communes 31/03/2008
Alors que la Commission nationale consultative des gens du voyage se réunit le 1er avril, 21 associations dirigées par des Tsiganes ont créé, le 29 mars à Clermont-Ferrand, un collectif national. Celui-ci regroupe des associations et des mouvements de communautés gitanes, roms, manouches, yénishes et sinti implantées dans les villes, ainsi que des mouvements de commerçants nomades agissant jusqu’alors en ordre dispersé. «Pour la première fois, toutes les ethnies se retrouvent pour se prendre en main. Nous ne voulons plus être dépendants des associations spécialisées qui, jusqu’alors parlaient en notre nom», explique Eugène Daumas, coordinateur du collectif.

Après un hiver où les familles isolées ont rencontré des difficultés pour trouver des stationnements, les associations tsiganes tiennent à ce que les nouvelles équipes municipales se saisissent des questions les concernant dès le début de leur mandat. La présence à cette réunion fondatrice du pasteur évangélique Josèphe Charpentier, président de SOS Gens du voyage, prouve que les divisions religieuses s’estompent. «Nous sommes solidaires de ce collectif, qui représente une très bonne initiative», déclare t-il, précisant qu’il n’était pas mandaté ce jour-là pour engager l’ensemble du mouvement évangélique. Celui-ci, qui représente 120.000 membres, ne tiendra sa convention de printemps qu’à la fin du mois d’avril.