Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Les Tsiganes sédentaires ont aussi droit à l’habitat 17 septembre 2008

La publication et la diffusion du rapport sur « les cités de gitans » à Marseille ainsi que les diverses interventions faites auprès des pouvoirs publics semblent donner quelques premiers résultats.

Après une visite suprise du Sous-Prefet dans la cité Ruisseau-Mirabeau le 4 août dernier, les divers acteurs responsables sont convoqués dans les prohains jours pour une réunion de mise au point à la Préfecture. Souhaitons qu’enfin on aille au-delà des promesses et que ces familles soient réellement entendus et leurs besoins pris en compte. Comme tout citoyen, lers tsiganes peuvent faire valoir leur droit au logement dans le cadre de la loi DALO.

Par ailleurs notre association a été conviée à participer à la remise à jour du Plan Départemental d’Action pour le Logement des Personnes Défavorisées. (PDALPD)

Plusieurs groupes de travail ont été constitués et nous avons pu, lors d’une première réunion, faire connaître la situation précaire de nombreuses familles sédentarisées dans les département. Nous avons insisté sur le fait que la pluparts d’entre elles ne souhaitaient pas accéder à un logement social traditionnel mais plutôt voir améliorer leur conditions actuelles d’habitat sous forme par exemple de terrains familiaux .

Plusieurs réunions sont programmées avant la fin de l’anné et on s’efforcera d’aller au-delà du constat et d’obtenir des engagements concrets. N’attendons cependant pas de miracle dans la mise en œuvre de procédures considérées jusqu’à ce jour aussi lourdes qu’inefficaces .