Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Danger au Réaltor 19 octobre 2008

Marseille le 16 /10/2008

Monsieur LE DEUN

Sous préfet d’ISTRES
Avenue des Bolles
BP 648

13808 ISTRES Cedex

Objet : les familles Roms du Réaltor

Monsieur le Préfet

Je me permets de vous faire part des faits suivants concernant ces familles.

Depuis quelques semaines, elles font l’objet de multiples contrôles et vérifications de la part des différents services de Police qui nous conduisent à nous interroger sur le sens de ces contrôles. Madame Jovanovic a été récemment à trois reprises arrêtée sous des prétextes divers et conduite puis retenue aux commissariats (la journée entière) pour vérification d’identité à Marignane et Aix-en-Provence. Cette semaine, la BAC a effectué un contrôle et une fouille complète de l’ensemble des personnes sur le site. La semaine dernière, au cours d’une nouvelle visite de « contrôle », la Police a prétendu que Madame Jovanovic avait volé la caravane que nous avons mise à sa disposition et dont la carte grise est au nom de notre association. A plusieurs reprises son véhicule certes ancien a été contrôlé et considéré comme en infraction. Il a été notifié à madame Jovanovic que son permis de conduire délivré en Italie n’était plus conforme. A cette occasion, elle a été à nouveau retenue au commissariat, alors qu’elle avait ses enfants dans son véhicule puisqu’elle les ramenait de l’école.

Si nous ne contestons pas que des irrégularités administratives peuvent être reprochées à ces personnes, nous nous interrogeons sur les raisons de ces multiples contrôles qui peuvent être assimilés à du harcèlement et qui mettent en cause les actions humanitaires de soutien qu’avec plusieurs associations nous mettons en œuvre depuis trois ans. La scolarisation des enfants a ainsi été rendue possible grâce à la subvention accordée au Secours Catholique. Pour l’instant c’est madame Jovanovic qui avec son véhicule (dont nous assurons le mieux possible l’entretien) qui assure l’accompagnement d’une partie des enfants a l’école. Nous tentons de trouver une solution plus pérenne avec Monsieur BOYER, le vice-Président de la CPA chargé de ce dossier, que nous rencontrons aujourd’hui même. Médecins du Monde et la PMI interviennent régulièrement sur le site. Lors d’une récente réunion l’ADAPT a désigné un éducateur pour prendre en charge les adolescents. La banque alimentaire apporte le minimum indispensable. Nous décelons dans ces actions policières répétées une volonté de briser ces familles, cela brise notre action éducative et peut engendrer des réactions extrêmement graves.

Vous savez enfin que madame la Maire d’Aix-en-Provence a été déboutée le 16 septembre par le TGI de sa demande d’expulsion des familles.

Afin de ne pas conduire au désespoir ces familles et ceux qui les soutiennent, nous sommes à votre disposition pour apporter toutes les précisions que vous souhaiteriez et nous vous demandons avec insistance d’intervenir auprès des différents services de Police afin d’obtenir de leur part une attitude plus compréhensive.

Dans l’attente, je vous prie d’agréer Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments respectueux.

Le président

Alain FOUREST