Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Mauvaises nouvelles aux Saintes Marie de la Mer 19 novembre 2008

Une nouvelle fois le maire des Saintes Marie de la mer montre son vrai visage.

Une délibération du Conseil municipal en date du 21 février 2008 précise :

{{ {Toute activité lucrative exercée même à titre occasionnel et consistant à dévoiler à une personne physique consultante des éléments regardant son passé, son présent, son avenir, son comportement ou celui d’un tiers, sont interdites sur les voies et places publiques du terroitoire de la commune des Saintes Maries de la Mer du 25 février au 14 novembre. Est également interdite dans les mêmes conditions et sur les mêmes lieux, toute activité lucrative exercée même à titre occasionnel et consistant par le recours à des travaux divinatoires, occultes ou ésotériques à influencer l’avenir ou le comportement d’une personne physique consultante ou d ‘un tiers.
} }}

Qu’en termes choisis ces choses là sont dites !! plus précisément, aux Saintes Maries de la Mer, les diseuses de bonne aventure c’est-à-dire les « Gitanes et autres Romanichelles » ne peuvent plus exercer leurs métiers qui font le bonheur des nombreux touristes en quête d’un peu de frissons .

L’illégailité d’une telle mesure parait flagrante et dans un premier temps l’ANGVC a saisi la HALDE pour discrimination . Mais qu’en pense la préfecture chargée du contrôle de légalité ?

On pourrait se contenter de sourire d’une décision validée sans murmure par des élus du peuple qui ne craignent pas le ridicule .Mais plus gravement on ne peut que dénoncer une fois de plus la position de ce maire qui ne cesse depuis longtemps de faire la chasse aux voyageurs alors que ce lieu, pour beaucoup d’entre eux, est sacré.