Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Non aux expulsions des Rroms : Mobilisation associative à Marseille 19 novembre 2008

{{Médecins du Monde, CIMADE, , Fondation Abbé Pierre, Rencontres Tsiganes , Ligue des Droits de l’Homme
}}

{{ {{{

COMMUNIQUE DE PRESSE
« Droit à l’hygiène et à la sécurité pour tous »
Mobilisation inter-associative :
Vendredi 21 novembre à 9h30
74 traverse de Gibraltar 13003 Marseille}}} }}

Le 17 novembre 2008.

Quelque soit le pays où ils résident, les Rroms sont victimes de discriminations multiples. Depuis plus d’un an, les associations signataires interviennent auprès de personnes rroms de Roumanie vivant dans une maison squattée, appartenant à la Gendarmerie, 74 traverse de Gibraltar, dans le 3ème arrondissement de Marseille. Dans cet immeuble vivent 50 personnes dont 22 enfants, dont 2 sont scolarisés.
Ces mêmes personnes ont déjà subi une expulsion d’un ancien immeuble, rue de la caravelle, dans le quartier de St Mauront, et précédemment une autre des appartements du 75/77 rue Félix Pyat.

Depuis plus d’un an, des négociations se mettent en place avec les interlocuteurs institutionnels locaux, et des discussions se tiennent pour réfléchir à une stratégie d’accueil de ces populations. Les associations travaillant auprès de ces personnes saluent positivement ces échanges engagés mais rappellent que ce n’est qu’un premier pas en avant.
Jusqu’alors, la seule solution proposée par l’Etat était l’expulsion du lieu de vie, même en période hivernale, repoussant un peu plus loin les familles et leurs squats, compromettant le suivi médico-social entrepris par les associations et reportant d’autant le problème.

Le 21 novembre, veille du sommet européen des ministres du logement des 22 et 23 novembre 2008, les associations signataires se mobilisent pour dénoncer le manque de protection des personnes sans abri, dans cette période de grand froid : les associations signataires vont réaliser une opération de sécurisation du lieu de vie occupé.
L’objectif de cette mobilisation inter-associative est de mettre en sécurité les personnes à minima sur le lieu de vie occupé : installation d’extincteurs, de sanitaires, mise aux normes de sécurité des câblages électriques, mise de la toiture hors d’eau, et mise en place d’algéco sanitaire en extérieur.

Les associations assurent cette opération en l’absence du respect des engagements pris par la sous-préfecture d’Istres et la Ville de Marseille, de trouver une solution respectueuse des personnes et de leurs droits, avec la mise en place d’une véritable stratégie d’accueil de ces populations.

Face à l’absence d’action positive de la part des autorités concernées, les associations apportent leur soutien aux populations vivant dans des conditions indignes.

Les associations signataires vous invitent à participer à la conférence de presse
qui se tiendra le :
Vendredi 21 novembre 2008 à 9h30,
sur le lieu d’intervention : 74 traverse de Gibraltar 13003 Marseille

Les associations appellent l’ensemble des partenaires institutionnels, des services municipaux, des collectivités territoriales et l’Etat, à s’engager et agir pour :
– améliorer les conditions d’hygiène et de sécurité sur les lieux de vie actuels : accès à l’eau, à la sanitation, à la gestion des déchets, mises aux normes des installations électriques

– sortir de la logique des expulsions et proposer des solutions d’hébergement pérennes, qui prennent en compte la dimension familiale et le mode de vie des populations Roms.

– améliorer et favoriser l’intégration sociale des familles et lutter contre la stigmatisation en permettant la scolarisation des enfants et l’accompagnement à l’habitat, à la santé et à l’emploi.

Contacts : Rencontres Tziganes – Alain Fourest : 06 07 84 53 70 / Fondation Abbé Pierre – Fathi Bouaroua : 06 15 36 02 24/ Médecins du Monde – Philippe Rodier : 06 81 37 60 86