Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Dans le Var, enfin une bonne nouvelle ? 31 janvier 2009

{{Ceux qui connaissent ce délaissé d’autoroute qui sert d’aire de délestage depuis plusieurs années, ce projet municipal ne peut s’analyser que comme une vaste tromperie. Sur une parcelle de terrain appartenant à l’origine à l’L’Etat, il s’agit en pratique de réduire le nombre d’emplacements actuellement utilisables}}

La Garde : Gens du voyage : une aire d’accueil en 2010 à La Chaberte
NICE MATIN jeudi 22 janvier 2009

Photo : C.R.
Une aire d’accueil pour les gens du voyage de 5 000 m2, pouvant recevoir 40 caravanes, sera bientôt aménagée dans les normes à la Grande Chaberte.
Certes, ce n’est pas un scoop. Acheté par TPM à Escota en 2008, le terrain de La Chaberte est voué depuis des mois à devenir une aire d’accueil pour les gens du voyage (voir encadré). D’ailleurs, des dizaines de caravanes occupent déjà régulièrement ce bout de terre situé entre la N97 et l’A57. Des travaux transitoires pour aménager l’accès ont même débuté le mois dernier.

Mais la réunion publique d’avant-hier, qui fait suite à la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) voté en novembre au conseil municipal, a quand même permis d’y voir plus clair. On connaît désormais plus que les grandes lignes de ce projet, dont l’agglomération est le maître d’oeuvre.
« On se met en conformité avec la loi »
L’aire, aménagée aux normes de sécurité et de salubrité, comptera 20 emplacements de 150 m2 (chacun pouvant accueillir deux caravanes), des blocs sanitaires, des douches un revêtement en béton, sera raccordée aux réseaux d’eau, d’électricité et d’assainissement.
Un aménagement paysager est aussi prévu, ainsi que des dessertes par les transports en commun. L’espace sera gérée par une société ou une association et les destinataires ne pourront occuper l’espace qu’à titre temporaire. Voilà pour l’essentiel de cette réalisation qui ne devrait pas voir le jour avant 2010.
« En nous mettant en conformité avec les textes, nous aurons plus de latitude pour demander l’aide du préfet ou du procureur en cas de problèmes », a expliqué Chantal Vareliette, adjointe déléguée à l’urbanisme.
Lesquels « problèmes » concernent par exemple les arrivées régulières d’une grosse centaine de caravanes de passage à la Bouilla, en pleine zone inondable. « Quand les gens du voyage tentent de passer en force, ils arguent toujours de l’illégalité de la commune en matière d’accueil. Et il devient compliqué de les faire partir », précise encore l’élu.
Sauf que, pour le coup, La Chaberte proposera une aire de « petit accueil » : 40 caravanes maximum sur 5 000 m2 (dont 3 000 rien que pour les emplacements) alors même que TPM est maintenant propriétaire de 3 ha sur le secteur. N’était-il pas possible de faire mieux ?
« Techniquement, oui », d’après les services concernés de l’agglomération. Mais dans les faits… Les volontés politiques et citoyennes s’accommoderaient mal d’un aménagement de plus grande ampleur. Une future zone d’activités sur le site de La Chaberte serait dans les cartons. Un parking relais aussi. Et comme le foncier est aussi rare que cher, l’aire de grand passage prévue par la loi devra se trouver un autre territoire.
« C’est un premier pas qui va dans le bon sens, en aucun cas une solution à tout… » reconnaît Chantal Vareliette.Ma.D.
Barone Christine