Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

IDENTITE, DISCRIMINATION etc… 25 mars 2009

{{{ {{Identité, discrimination, diversité : suite}} }}}

A plusieurs reprises, nous avons signalé, combien le débat en France autour de la discrimination était contestable et hypocrite. Ce débat est à nouveau ouvert aujourd’hui à l’initiative du Président de la République qui, dans plusieurs discours, a condamné les discriminations dont font l’objet diverses catégories de citoyens. Un commissaire à la diversité a été nommé. Monsieur Yazid SABEG a remis tout récemment son rapport au Président et intervient dans les médias pour proposer de nouvelles mesures de lutte contre les discriminations et, afin d’en permettre la mesure, d’autoriser le recueil de statistiques ethniques. Ces divers discours et propositions pleines de bonnes intentions viennent se rajouter à d’autres qui depuis quelques années déjà poursuivent le même objectif. La création de la HALDE il y a 5 ans n’a manifestement pas suffi à résoudre le problème . On peut donc s’interroger sur l’opportunité d’engager à nouveau un tel débat aujourd’hui qui pourrait détourner l’attention des citoyens face à l’incapacité du gouvernement à apporter des réponses à la crise économique, sociale et politique que nous traversons.

La diversité : nouvel opium du peuple ? c’est le titre d’un récent éditorial de Philippe Bernard dans le Monde. « La ‘diversité’ n’est pas un moyen d’instaurer l’égalité, mais une méthode de gestion de l’inégalité » c’est ce qu’écrit Walter Benn Michaels dans un récent ouvrage intitulé : « la diversité contre l’égalité » Bref, le débat fait rage entre les partisans du modèle français républicain égalitaire qui refuse toute distinction d’origine ou de religion entre les citoyens et ceux pour qui ce dogme ne fait que camoufler des discriminations bien réelles et qui renforcent les inégalités de fait sinon de droit.

Nous mesurons quotidiennement cette inégalité en constatant les multiples obstacles qu’éprouvent les « gens du voyage » pour faire valoir leurs droits de citoyen. Remarquons que cette dénomination, consacrée par la réglementation et l’usage, est déjà une première forme de discrimination. De qui parle-t-on alors que nombre d’entre eux ne voyage plus ou n’ont même jamais voyagé ? Hypocrisie encore lorsque, sous couvert de leur accorder des droits nouveaux, on les contraint à remettre en cause leur mode de vie en les confinant dans des zones d’accueil qui leur sont exclusivement réservées. La communauté des gens du voyage qu’il faut oser appeler par leurs nom ‘Rroms-Tsiganes’ caractérisant leurs origines et leur culture représente à n’en pas douter le premier groupe de citoyens français qui cumulent toutes les formes de discrimination. Curieusement, dans les discours récents, aucun responsable ne semble avoir pris conscience de cette évidence. Mieux encore, nos dernières interventions auprès de la HALDE pour dénoncer les comportements odieux de certains responsables relayés par les médias, sont sans résultats. On nous explique que ces propos ou ces comportements ne peuvent être considéré comme une discrimination au sens de l’article 22-1 du code pénal qui se définit comme une inégalité de traitement fondé sur un critère prohibé par la loi comme l’origine, le sexe le handicap etc… Bravo !! on peut y aller « les gitans sont des délinquants et des voleurs …… »

Débats hypocrites et programmes d’action poudre-aux-yeux ne permettent pas de répondre à la question primordiale que l’on résumera ainsi : Dans notre société fondée sur le respect de l’autre et l’égalité des droits, sommes nous prêts à accepter la diversité c’est-à-dire la présence d’hommes et des femmes, vivant à nos côtés et pratiquant un mode de vie, une culture et des valeurs qui ne sont pas exactement conformes aux nôtres ?

Faisant écho aux mouvements populaires survenus ces dernières semaines aux Antilles, Patrick Chamoiseau, écrivain et poète antillais dit ceci : « ‘La République une et indivisible’ est une obsolescence. ‘La République unie’ accueillant des peuples divers dans une dynamique de valeurs attractives est l’avenir .

Souhaitons que cette prédiction s’accomplisse et qu’elle parvienne aux oreilles de chacun et en particulier de ceux qui nous gouvernent.

A FOUREST Marseille le 25/03/2009