Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

VENELLES accueille le Président de la République 18 avril 2009

{{ {{{ {{{Le Président de la République en visite chez les délinquants}}} }}} }}

Dans son programme de visite sur le terrain mardi dernier, Nicolas Sarkozy a tenu un discours devant le patronat local dans la commune de VENELLE. Or cette commune est dans l’illégalité depuis au minimum quatre années. Le Préfet des Bouches-du-Rhône a d’ailleurs engagé contre cette commune une procédure de mise en demeure pour non-respect de la loi du 5 juillet 2000 relative à la réalisation d’aire d’accueil pour les gens du voyage.

Le maire de VENELLE ne s’est pas contenté de refuser d’appliquer la loi de la République, mais il a convaincu son conseil municipal de délibéré en ce sens. On notera qu’à l’époque , le service préfectoral de contrôle de légalité ne s’est pas manifesté. Dans le même temps, le maire a pris à témoin la population de la commune dans des termes inadmissibles qui relèvent de la discrimination manifeste envers les Tsiganes ne gens du voyage.

On peut donc en droit de s’interroger sur les raisons qui ont conduit le Président de la République à venir tenir un discours dans cette commune. S’agi-t-il de remettre en cause les orientations affirmées concernant la lutte contre les discriminations et pour la diversité ? A-t-il convaincu ce maire de revenir dans le droit chemin ? Ses services sont-ils mal informés ?

La lutte contre toutes les formes de délinquance ne souffre pas d’exception. Nous suggérons que les tsiganes voyageurs qui se voient régulièrement rejetés et traînés devant les tribunaux pour stationnements illicites se regroupent à Venelles et invitent le Président de la République à se joindre à eux.

Marseille le 9/04/2009

{{ {{{ {{{VENELLES : encore une commune des Bouches du Rhône qui refuse d’appliquer la loi}}} }}} }}

Une délibération votée a l’unanimité (droite et gauche) au cours du dernier Conseil Municipal de Venelles (13), c’est un fait rare !
De quoi s’agit-il ?
Tout simplement d’un constat déclarant l’impossibilité d’implanter une aire d’accueil sur le territoire communal. La commune demande la révision du schéma départemental.
On se souvient du tract et de la campagne menée il y a quelques mois par des associations regroupées en collectif pour s’opposer à la réalisation d’un terrain d’accueil pour les Gens du Voyage…

Pas moins de six arguments ont été développés pour expliquer cette décision : la superficie de la commune (seulement 2054 hectares), les parties classées en zone agricole et naturelle, une partie déjà tres urbanisée, etc. etc.. .A ceci s’ajoute bien sur la procédure de  »pré-ZAD », la réalisation du projet ITER (évidemment…), le déficit de logements sociaux..

Bref, plus un seul espace disponible pour nos amis Voyageurs !
Peut-être dans les logements sociaux ? S’ils voient le jour…

Cette aire de 30 a 40 places devait regrouper les communes de Venelles, Le Puy-Sainte-Réparade, Meyrargues et Peyrolles… Qu’en pensent les élus voisins ? Voleront-ils au secours de Venelles en proposant un espace sur leur territoire, plus vaste ?
Vous le saurez, chers Amis Voyageurs, au prochain épisode…

Le 13/12/2005
A suivre…
André Luzy
– Commission Tziganes et Gens du Voyage – MRAP vice président de Rencontres Tsiganes