Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

A Nice au Chênes Blancs, on a fêté le 8 avril 18 avril 2009

8 avril 2009 !

{{ {{{Romano atmo, l’âme tsigane a soufflé dans l’auditorium plein de la Bibliothèque de Nice.}}} }}

L’assemblée s’était d’abord levée en mémoire des victimes de l’holocauste.
Les familles venues pour voir danser leurs filles, belles comme des déesses hindoues et des reines flamence, ont entendu et dit le refus de la stigmatisation.
Les gadgé présents, comme saisis par la générosité du spectacle et la magnificence des photographies projetées au son de Djelem Djelem, surpris par la hauteur des interventions, ont découvert plus qu’ils n’étaient venus chercher.
Madame Dominique Estrosi-Sassone, Madame Frédérique Grégoire-Concas, Monsieur Patrick Allemand et Monsieur le Sous-préfet Djamakorzian, au nom de la Ville et pour l’Etat, ont évoqué le chemin parcouru et damé la voie du vivre et réussir ensemble.
Le lieu parlait de lui-même de l’au-delà de l’apprentissage de la lecture, ce devenir qui n’appartient qu’à ses acteurs. Ce n’est donc plus un endroit que s’interdiront les familles tsiganes, fières d’être reçues dans ce lieu de lettrisme, elles à qui il manque tant : « Lorsque tu ne sais pas lire ni écrire, c’est comme s’il te manque une jambe et que tu ne peux pas avancer dans la vie », avait formulé Sonia.
La représentation des intérêts des Tsiganes par eux-mêmes au sein d’associations coordonnées a été saluée, la conteuse Anne Wang nous a emportés sous l’arbre aux loups dont les cœurs sont sans vengeance, l’éditrice Françoise Mingot nous a offert des fragments d’une culture littéraire frémissante dont le texte « Vert comme les prairies… bleu comme le ciel… », tandis que le drapeau était présenté, bras tendus, par les enfants et les animatrices de l’Association Novatrice des Chênes Blancs.

Merci à tous ceux qui ont œuvré pour cette fête, dont les professionnels de la BMVR de Nice, l’animatrice de danse Céline Legros, le photographe Robert Matthey, merci à Lisa d’avoir témoigné à la table de conférence, merci à tous ceux qui sont venus en famille ou avec leurs publics, à tous ceux qui n’ont pu être là mais ont contribué par leur engagement à la réussite de cette journée.

Sandrine MASSA, directrice de l’Association Novatrice des Chênes Blancs