Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

UN TRAVAIL DE MEMOIRE INDISPENSABLE 17 septembre 2009

{{ {{{Un travail de mémoire plus nécessaire que jamais.}}} }}

La FNASAT a pris l’heureuse initiative de lancer un appel à tous ses partenaires pour qu’en 2010, partout en France, un travail de mémoire collective permette de rappeler à nos concitoyens les conditions odieuses faites aux tsiganes durant les années de guerre.

Si les gouvernants français de l’époque n’ont pas été jusqu’à l’extermination systématique des tsiganes comme l’a pratiqué régime nazi, la désignation de ces familles comme dangereuses et leur enfermement dans des camps sont une page sombre de notre histoire trop vite oubliée.

A l’heure où se multiplie à nouveau un peu partout en Europe ce qu’il faut bien appeler une chasse aux Roms Tsiganes et autre gens du voyage, il est indispensable, qu’avec les membres de ces communautés, on se donne les moyens d’un effort de mémoire afin de comprendre les circonstances qui ont permis de tels comportements.

Le marquage au tampon imposé par les gendarmes aux familles Roms à Créteil, les graves incidents survenus en Roumanie lors du concert de Madona, la politique de ségrégation de Berlusconi en Italie, le refus des élus d’Aix-en-Provence de permettre la scolarisation des enfants Rroms et pour couronner le tout aussi les propos pour le moins ambiguës d’un Ministre et d’un préfet : autant de « faits divers » parmi d’autres, qui nous montrent que « la bête immonde » peut hélas resurgir à tout instant.

Pour notre part nous participons à notre manière à ce travail d’information et de pédagogie. Nous sommes en particulier partie prenante de l’important projet du Mémorial des Milles à Aix-en-Provence. Si ce projet est, à l’évidence, centré sur la Shoah, son principal animateur Alain CHOURAQUI a souhaité associer à cette dénonciation toutes les formes de génocide et de racisme et en particulier le sort fait aux Tsiganes dans la région et dans la France.

Nous aurons l’occasion de prendre part aux diverses initiatives permettant de rappeler à nos contemporains, et pas seulement aux jeunes les dérives dramatiques auxquelles peuvent conduire l’ignorance mais aussi et surtout les préjugés et les comportements d’intolérance vis- à-vis d’une partie de nos concitoyens.

Alain FOUREST le 17/09/2009