Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

A Marignane le maire est débouté 20 janvier 2011

Les gens du voyage installés au Bolmon ont la loi avec eux

 Ville de Marignane
Publié le mardi 11 janvier 2011
 
La mairie les a attaqués en référé mais faute d’aire d’accueil, elle a perdu
Sept familles des gens du voyage, appartenant à la communauté évangéliste Vie et lumière, ont installé leurs caravanes sur l’un des terrains de tennis (à l’abandon) du Bolmon.
 
Sept familles des gens du voyage, appartenant à la communauté évangéliste Vie et lumière, ont installé leurs caravanes sur l’un des terrains de tennis (à l’abandon) du Bolmon.
 
Photo E.EB
 
 
 
 
 
C’est une après-midi comme les autres pour Samuel et son fils. Ils recapitonnent un fauteuil, dehors, sur l’un des terrains de tennis (à l’abandon) du Bolmon, où lui et six autres familles des gens du voyage, appartenant à la communauté évangéliste Vie et lumière, ont installé leurs caravanes, au nombre d’une dizaine.
 
Samuel et son fils sont marseillais, d’origine italienne : "Ma mère est de Bordighera et mes grands-parents paternels étaient de Naples", explique le père de famille. "On est là depuis trois mois et ça se passe très bien, assurent-ils. Personne n’est venu se plaindre et nous, on n’embête personne. Les policiers municipaux et nationaux sont venus nous voir et ils ont été très courtois. Il y a juste le problème du tuyau d’eau. Quelqu’un vient régulièrement nous le couper. Et l’autre jour, on nous a carrément volé 150m. Le souci, c’est qu’on ne sait pas qui. Des amis à nous, eux, ont vu des gamins les couper. Ils sont allés voir les parents qui ont dit qu’ils s’en occupaient…"
 
La suite aujourd’hui dans La Provence (édition Etang).
Emmanuelle ELBAZ (eelbaz@laprovence-presse.fr)