Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Chronique ordinaire de la stigmatisation 23 novembre 2011

 Des titres  accrocheurs  où les "gens du voyage" sont  régulièrement cités  et qui renforces les préjugés séculaires :
 

Un réseau de vols de véhicules utilitaires démantelé dans le Var

Le 18/11/2011 à 19:30
 
Quatre membres d’une même famille de la communauté des gens du voyage, soupçonnés d’être impliquées dans un réseau de vols de véhicules utilitaires dans le Sud, ont été mises en examen et écrouées, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.
 

Le "gang des disqueuses" stoppé entre Aix et Marseille

 

Publié le lundi 07 novembre 2011 à 13H43

Véhicules puissants, équipement du parfait cambrioleur, une panoplie essentiellement constituée de disqueuses, d’où leur surnom : le gang des disqueuses. Une équipe de délinquants qui a commis une série de cambriolages dans les régions de Marseille, d’Aix et de Martigues. Découpant à la hâte les rideaux métalliques des commerces visés, ils emportaient la marchandise en un éclair.
 Jusqu’à jeudi soir, lorsque deux membres de l’équipes, désormais identifiés, ont été interpellés. Âgés d’une trentaine d’années, les deux suspects, issus de la communauté des gens du voyage, ont avoué. Le parquet de Marseille va ouvrir une information judiciaire pour "recel de vol en bande organisée". Deux complices sont activement recherchés.
 
Plus d’informations aujourd’hui dans La Provence
La Provence
 
 
 
 
 
 D’autres faits récents démontrent que l’ostracisme envers cette communauté  demeure vivace 
 
La Commune de Salon bien que ne disposant pas de terrain d d’accueil a engagé une procédure d’expulsion contre des familles de voyageurs installées sur un parking devant une école .Plusieurs enfants de voyageurs fréquentaient l’école.
 
 
Les arguments avancés par la mairie   et répétés à plusieurs reprises  relèvent du phantasme  et d’une  stigmatisation  hélas  récurrente:
 
la sécurité des collégiens n’est pas assurée: Cela est ‘autant moins acceptable que cette insécurité est imposée aux enfants puisque c’est dans le cadre de leur activité scolaire qu’ils sont obligés de passer par le campement des gens du voyage
 
La commune ne peut accepter qu’un campement illégal mette en cause la sécurité de ces enfants
pendant les heures de cours
pendant leurs activités périscolaires
 
 
 Le juge du Tribunal administratif n’a  retenu aucun argument  avancé par les voyageurs et ordonné l’expulsion immédiate.