Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Un schéma départemental illégal et baclé 19 janvier 2012

Une décision illégale et inefficace .

Rappelons qu’en 2008 nous avions alerté la préfecture des Bouches-du-Rhône sur la nécessité de réviser un schéma d’origine jugé par tous comme inapplicable et d’ailleurs inappliqué. Les réunions de travail utiles auxquelles nous avions alors pris part avec des voyageurs furent suivi d’un très long et inquiétant silence : Aucune réunion de la commission départementale réglementaire depuis trois ans, aucune réponse à nos courriers insistants et à nos demandes de rendez-vous. 

 C’est donc avec un grand étonnement que l’on apprend en ce début d’année par la presse, la publication d’un nouveau schéma.

Ce nouveau document dont nous n’avons pas été destinataire comme aucun des membres associatifs de la commission, est à l’évidence illégal. Il n’a en effet pas été soumis à l’avis de la commission comme le prévoit la loi du 5 juillet 2000. Dans son contenu il ne respecte aucune des prescriptions et orientations définies dans la circulaire du Ministère de l’Intérieur en date du 28 août 2010.

 Alors que les conditions d’accueil dans le département s’aggrave d’année en année et qu’aucune aire nouvelle n’a été ouverte depuis 11 ans le nouveau schéma prévoit une diminution de plus de 400 places par rapport au précédent. Une seule modification utile : le projet de création de 4 aires de grands passage . On peut cependant s’interroger sur l’efficacité de cette nouveauté. En effet le schéma se contente de prévoir ces aires dans chacun des arrondissements sans plus de précision sur la localisation précise. 

La question la plus importante que nous mettons en avant avec d’autre depuis 10 ans concernant la sédentarisation n’est même pas évoquée .

Bref une fois de plus la Préfecture des Bouches-du-Rhône fait preuve d’une sa totale incompétence et de son mépris de la réglementation et les interlocuteurs désignés représentants des usagers .

 Les maires des communes qui depuis de nombreuses années se refusent appliquer la loi , font la chasse aux voyageurs sans crainte de sanction et avec l’appui des nombreux juges et du Préfet de police, doivent se réjouir. la menace d’une intervention de l’Etat annoncé dans deux ans ne saurait leur faire peur! !!

Par contre pour les voyageurs les expulsions se poursuivent au mépris de la loi