Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Pas de trève hivernale pour les Roms à Marseille comme à Aix 12 mars 2012

 
Pas de « trêve hivernale » pour les Roms à Marseille.

De nombreuses procédures judiciaires sont en cours : demande d’expulsions de terrains (Capelette, Haribo, Bd Guigou, Château Gombert) ; de nombreuses OQTF (une trentaine) ont été remises sur différents sites, motivées pour la plupart par l’abus du droit aux courts séjours… Cette notion d’abus de droit a été introduite dans la dernière loi Besson sur l’immigration.

Les familles (environ 70 personnes) qui étaient à l’église Saint Martin sont à présent installées à Saint Pierre dans une grande maison propriété de l’Archevéché. C’est l’Ampil qui gère le lieu. Environ 1000 Roms sont encore sur Marseille. Beaucoup, suite aux expulsions, sont allés sur d’autres villes du département : Aix, Marseille.
Le préfet à l’égalité des chances a été chargé d’une « mission Roms ». Nous attendons de voir quelles seront ses propositions. Mais nous ne nous faisons guère d’illusions…

L’arrivée des quelques familles dans l’immeuble ouvert par l’Evêché a suscité comme d »habitude hélas des propos et des comportement difficilement acceptable . Mais lettre diffusée dans le voisinage par les élus locaux a soulevé l’indignation de tous les militants et bien au-delà.