Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Marseille : bras de fer avec un groupe de voyageurs 30 juillet 2012

 Le 8 juillet dernier une centaine de caravanes qui tentaient de pénétrer sur un terrain de sport dans le quartier de Saint-Menet ont été immobilisées par les forces de l’ordre alors qu’aucune aire de grand passage n’est ouverte à Marseille et dans le reste du département. Durant plus de 6 heures les chefs de familles ont été contraints de bloquer la circulation sur l’autoroute voisine. Pour éviter les risques de débordements le Préfet s’est finalement rendu sur place et a autorisé l’entrée des véhicules et des caravanes sur le terrain. Le représentant du maire de Marseille a, une fois de plus , condamné cette intrusion illégale tout en reconnaissant que la commune n’était pas en règle avec la loi.

jpg/St_menet_la_vie_du_voyage_.jpg Les responsables des associations de voyageurs déplorent régulièrement de devoir agir de la sorte pour faire valoir leur droit de voyager. Le rapport de force est pour eux une solution ultime lorsque toute négociation est impossible. Dans de nombreux cas ils ont recours aux tribunaux et obtiennent gain de cause comme récemment à Lyon ou encore à Montpellier. Les arrêtés préfectoraux d’expulsion ont été cassés. Malheureusement, ce recours à la justice nécessite des démarches coûteuses et longues, souvent difficiles à effectuer et les décisions de justice interviennent la plupart du temps après les départ des voyageurs.

On remarquera  la réaction  d’un courageux lecteur anonyme de la Provence : claudesi
10-07-2012 à 00:04:09
Ces « braves gens du voyage » …ne peuvent-ils pas comme tous les « vrais Citoyens » louer des emplacement et comme tous, payer l’eau et l’électricité qu’ils « volent » sur les lignes de distributions !!! … Ce sont des parasites de la communauté que les honnêtes gens (qui eux travaillent) doivent assumer !!!…

Marseille : bras de fer avec les gens du voyage
Publié le lundi 09 juillet 2012 à 10H06
Devant le refus de les laisser s’installer sur un stade, ils ont bloqué l’A50

Autoroute A50 bloquée : les gens du voyage protestaient contre l’interdiction d’entrer sur le stade du Mouton.

Un véritable bras de fer a opposé hier après-midi, dans le quartier de La Millière, à Marseille (11e), les gens du voyage aux forces de l’ordre. La guerre des nerfs a commencé peu après 14 heures, lorsque des dizaines de caravanes ont voulu progresser sur le stade situé chemin du Mouton et sur lequel les gens du voyage voulaient s’installer.
Plus de 120 policiers, dont deux compagnies de CRS, mais aussi plusieurs brigades anticriminalité (Bac), ont pris position dans le secteur, sous la coordination active des deux commissaires de permanence . Une partie des caravanes était parvenue à pénétrer sur le stade, tandis que les autres en étaient empêchées.

Grand embouteillage

Dès lors, les gens du voyage, mécontents, ont franchi une barrière et ont décidé d’aller bloquer l’autoroute A50, à hauteur de la sortie La Penne-sur-Huveaune, occasionnant du même fait un grand embouteillage. Les trois files de l’autoroute seront interdites de circulation, puis une voie sera peu à peu rétablie. Une déviation sera même mise en place.
Finalement, la situation risquant de s’envenimer dans la soirée, le préfet de région a pris la décision, peu avant 20 heures, de laisser les gens du voyage pénétrer sur le stade de La Millière. Au total, environ 280 caravanes y ont pris place. Un dispositif de sécurité a toutefois été maintenu sur les lieux.
D.T

Pièces jointes