Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Des solutions pour une sédentarisation choisie ? 30 juillet 2012

A Brétigny, des HLM spéciales pour les gens du voyage
Une résidence de 27 logements sociaux conçus pour les gens du voyage sédentarisés est inaugurée demain à Brétigny. Les jardins, par exemple, pourront accueillir au moins deux caravanes.
Florian Loisy | Publié le 03.07.2012, 06h11

jpg/Photo_Bre_tign-jpg-567.jpg

D’une caravane à une belle petite maison avec son toit végétalisé ! Demain, 27 familles issues de la communauté des gens du voyage vont s’installer dans des HLM spécialement étudiées pour elles, chemin du Vieux-Pavé à Brétigny-sur-Orge. Ces gens du voyage sédentarisés depuis des années sur des terrains entre Saint-Michel-sur-Orge et Brétigny profitent de l’investissement des pouvoirs publics.

SUR LE MÊME SUJET
o « On va y gagner en hygiène, en confort »
« Ils ont été délogés par l’Etat lorsqu’on a construit la N104. Il était normal de monter un projet pour leur permettre de se loger, juge Bernard Decaux, le maire PS de Brétigny. Mais c’est une grande première car tout a été fait pour tenir compte de leurs habitudes de vie. »

Des aménagements et un règlement spécifique

Avec l’Association départementale gens du voyage de l’Essonne, le bailleur social (l’Opievoy) a pu discuter avec les futurs locataires afin de cerner au mieux leurs attentes. Le jardin côté rue est donc particulièrement large afin de pouvoir accueillir au moins deux caravanes. « Les futurs occupants nous ont dit qu’ils avaient besoin de place pour pouvoir inviter des amis ou de la famille », indique-t-on à la direction de l’Opievoy. Pour les mêmes raisons de convivialité, la cuisine est suffisamment grande pour permettre d’y manger à huit ou dix, selon le bailleur social.

Par ailleurs, les terrains ne sont pas tous clos individuellement, mais au contraire découpés en fonction des demandes des familles. De plus, un tuyau de poêle a été installé spécialement. « Nous avons mis en place un chauffage collectif, mais au cours des discussions que nous avions avec eux, ils nous disaient préférer un poêle à bois et qu’ils feraient les travaux nécessaires. Nous avons donc prévu un emplacement spécifique », reprend-on à l’Opievoy.

Le règlement intérieur de cette résidence HLM pas comme les autres a aussi été un peu adapté afin d’aider les habitants à se responsabiliser pour ce premier logement « en dur ». Le contenu indique notamment qu’il est interdit de faire de l’élevage. « Tout un travail a été fait par les associations pour les aider dans les démarches administratives », insiste également le maire de Brétigny.

Grâce aux aides, une des familles ne débourse ainsi que 60 EUR par mois pour se loger dans cette HLM. « Et comme ils n’ont jamais payé de charges pour des logements classiques, nous avons des réunions pour leur expliquer les raisons de ces dépenses supplémentaires », souligne l’Opievoy.

Le Parisien

Pièces jointes