Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Un communiqué et une circulaire qui laissent insatisfait 4 septembre 2012

‘Peut et doit mieux faire’ c’est la réaction des mouvements associatifs généralement entendue après la publication du communiqué du Premier Ministre et la publication d’une nouvelle circulaire.

ROMEUROPE

Dès le mois de juin, le CNDH Romeurope a demandé au nouveau Premier Ministre de mettre en place un comité interministériel afin d’apporter une réponse globale et concertée à la précarisation et aux conditions de vie indignes des ressortissants roumains et bulgares sur notre territoire. Comme vous le savez, suite à notre lettre ouverte en date du 9 août, une délégation du collectif a été reçue par le Premier Ministre le 22 août dernier, avant la réunion interministérielle.

Une circulaire interministérielle (en pj) définit les nouvelles approches de la politique que le gouvernement entend mener avec la mise en place de diagnostics individualisés le plus en amont possible des évacuations – qui resteraient nécessaires -, des concertations locales avec les différents acteurs concernés et la mobilisation prioritaire de tous les dispositifs de droit commun.

Cependant, le titre de cette circulaire ne correspond pas à nos attentes, car nous demandions que l’entrée du sujet soit d’abord sur le volet d’accompagnement social et d’insertion. Nous regrettons également les insuffisances concernant l’accès au travail, en particulier le maintien dérogatoire d’une obligation d’obtention d’un titre de séjour en préfecture, avec ces inacceptables délais et les politiques de guichet…

De plus, malgré ces annonces, des évacuations de terrain continuent sans réelle préparation, voire sans aucune alternative, et mettent ainsi, à une semaine de la rentrée scolaire, des familles dans une situation toujours plus précaire.