Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

A Arles, une situation Kafkaïenne 31 août 2014

A l’automne 2013,  un important groupe familial sédentarisé dans la région d’Arles avait investi la nouvelle aire d’accueil et  refusait de quitter les lieux après trois mois de séjour réglementaire. Ces personnes revendiquaient la création de terrains familiaux. Sans réponse précise des autorité locales, elles ont fini par quitter l’aire d’accueil après avoir dégradé une partie des installations. Ces familles ont depuis erré de lieu en lieu autour d’ARLES et ont fait l’objet de plusieurs mesures d’expulsion.

Après une longue période de remise en état, l’aire devait ouvrir en mai 2014. Malgré des négociations parfois difficiles, un accord semblait se préciser de la part de la communauté d’Agglomération responsable du dossier. L’aire d’accueil a finalement été ouverte à nouveau en juillet et une partie des familles,  à l’origine du litige, ont été accueillies, les autres ont été refusées et se sont installées à proximité, créant de nouveaux incidents.

 Sans cautionner les comportements parfois irresponsables de certaines personnes, ce conflit, aujourd’hui sans solution illustre de ce que Rencontres Tsiganes dénonce de longue date : Les aires d’accueil de voyageurs ne peuvent en aucun cas répondre aux besoins de sédentaires sauf à multiplier les risques de conflits. 

Nous avons une nouvelle fois alerter les services de la Préfecture et du Conseil Général sur ce grave conflit .