Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Une nouvelle aire d’accueil 7 novembre 2016

Inauguration de l’aire d’accueil des gens du voyage de Bouc-Bel-Air et Simiane-Collonge « La Malle »

Date : 18 octobre 2016

Lieu : Aire d’accueil « La Malle »

Avenue du Pin Porte Rouge -RD&N- 13 3220 Bouc-Bel-Air

A l’heure dite, une impressionnante cohorte d’élus locaux et de fonctionnaires se regroupent pour la photo derrière un ruban tricolore pour inaugurer la nouvelle aire d’accueil réalisée par La Communauté du Pays d’Aix (CPA) pour le compte des communes de Bouc bel Air et Simiane-Collonge

Cette aire dont la gestion a été confiée à la société ALOTRA comprend 30 places pour accueillir environ 200 personnes. Chaque emplacement dispose d’une dalle en béton avec un bloc sanitaire individuel. Au niveau collectif, une petite aire de jeu ainsi qu’un boulodrome sont à disposition.

Un bâtiment administratif se situe à l’entrée de l’aire. Il convient de souligner que ce bâtiment est entouré d’un lourd grillage. Une barrière à l’entrée /sortie de l’aire contrôle l’entrée.

Critiques techniques : Les familles qui sont installées depuis quelques jours sur l’aire n’ont pas encore pu se raccorder aux principaux fluides ( eaux , électricité etc) On nous dit c’est l’affaire de quelques jours Un peu de patience !! Il n’y a pas d’ombre et pour un mois d’octobre, il faisait très chaud alors on n’ose pas imaginer en plein été. Les espaces collectifs outre les circulations comprennent quelques arbustes, une aire de jeux pour les enfants et un terrain de boule.

Coût de construction : 3 millions

Contexte : Cette aire s’inscrit dans le schéma départemental des Gens du voyage des Bouches-du- Rhône et c’est seulement la deuxième réalisation sur les douze initialement prévues dans le périmètre de la CPA par le schéma en 2002

Durée de séjour et fonctionnement :

– 3 mois consécutifs et 5 mois par an.- Prix : 3 euros par jour + les fluides

Plusieurs points sont à mettre en évidence :

Le règlement intérieur de l’aire, affiché à l’entrée, date de plus de six ans et n’est pas conforme à la réglementation. Ce modèle ancien a été mis en cause à de nombreuses reprises par les associations mais aussi par des juridictions. Parmi les pièces à fournir à l’entrée deux conditions au moins ne sont pas juridiquement opposables :

* Le carnet de circulation est demandé. (Ce document a été supprimé par le Conseil Constitutionnel en 2012-)

* Une caution de 100 euros en espèces est demandée avec un refus des chèques bancaires.

Déroulement de l’inauguration :

Après la coupure du ruban et une brève visite du terrain, les personnalités se regroupent de devant l’accueil pour le temps des discours suivi d’un copieux cocktail.

 

Il convient de souligner que les discours se sont situés sur un axe essentiellement répressif à l’encontre des gens du voyage, sauf celui du sous-préfet qui l’a accentué sur l’abolition du carnet de circulation. Toutefois cela met en évidence un paradoxe, le carnet est supprimé mais il est demandé pour pouvoir stationner sur l’aire d’accueil.

D’autre part, il est important et nécessaire de souligner l’absence d’invitation de personnes gens du voyage conviées à cette inauguration. Une fois de plus, on se permet de parler de cette communauté sans en inviter et sans droit de parole des principaux intéressés. Ce qui semble très regrettable voir dangereux.

Enfin, notre association Rencontres Tsiganes a pris un peu de temps pour parler avec les principaux intéressés. Il en est ressorti que leur souhait s’accentue davantage sur des terrains familiaux et ils nous ont parlé d’une réalisation sur Narbonne.

Mélanie REBOUL

le 20 octobre 2016

 

Laisser un commentaire

Only a subset of HTML tags and attributes are allowed.