Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Qui sommes-nous ?

Une association pour lutter contre l’ignorance et ouvrir le dialogue

L’association

Créée au printemps 2003, l’association Rencontres Tsiganes s’est donnée pour objectifs de bâtir des passerelles entre les Tsiganes et les Gadgé, de lutter, avec les intéressés eux-mêmes, contre les discriminations et dénis de droit dont ils sont victimes.

Ses objectifs

  • Informer les responsables locaux et régionaux de la réalité des besoins et des modes de vie des Tsiganes dans leur diversité et parfois leur complexité.
  • Développer auprès de l’opinion publique des occasions de rencontres, de débats.
  • Faire reconnaître et appliquer les diverses lois et règlements applicables. Informer les Tsiganes sur leurs droits ainsi que sur le respect de la législation les concernant.

Rencontres Tsiganes est animée par des citoyens et des citoyennes, gadjé*, gitans, manouches, roms, sédentaires ou voyageurs, qui, professionnels ou militants associatifs, œuvrent ensemble pour lutter contre l’ignorance et les préjugés.

Rencontres Tsiganes mène de nombreuses actions aux côtés d’autres organisations présentes dans la région et fait partie du collectif CNDH Romeurope et de la FNASAT.

Un centre régional de ressources et de documentation

Porté par l’association Rencontres Tsiganes, le centre est ouvert depuis le 1er février 2011.

Il a pour vocation de faire découvrir, mieux connaître les cultures tsiganes ; mettre en valeur ces cultures dans leurs dimensions européenne et universelle.

Ses missions

  • Constituer un fonds documentaire sur les cultures tsiganes (livres, revues, documents sonores, photos, films, articles de presse …), accessible à tous publics, en consultation ou en prêt.
  • Constituer une base de données (consultable sur un site internet) recensant toutes les structures travaillant dans le domaine culturel, social sur les Tsiganes.
  • Organiser, promouvoir, être partenaire de manifestations autour des cultures tsiganes : expositions, conférences, tables rondes, concerts.
  • Rendre compte de l’actualité nationale et internationale concernant les Tsiganes/Gens du voyage.
  • Proposer des modules de formation aux publics en relation avec les Tsiganes (enseignants, personnels soignants, travailleurs sociaux etc…) afin de leur apporter une connaissance de ces populations qui dépasse les habituels préjugés.
  • Travailler en réseau avec d’autres structures associatives localement et nationalement.

(*) gadjo au singulier, gadjé au pluriel c’est le terme par lequel les Roms désignent les non-Roms.