Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Archives du tag : Incendie

Incendie dans un sqatt de rroms à Marseille 18 mars 2010

Marseille : un squat de Rroms détruit par un violent incendie à la Capelette
Ce jeudi 11 mars 2010 aux environs de 10h, un violent incendie s’est déclaré dans un squat de la Capelette, boulevard Bonnefoy dans le 10ème arrondissement de Marseille.

Le feu, parti dans une cour intérieure entourée de cabanes en bois, s’est révélé extrêmement virulent. Il s’est propagé à l’ancienne chapelle dont le toit s’est effondré et à un immeuble d’habitation situé 66 boulevard de la Capelette.

Le bataillon des marins pompier de Marseille a dû engager 14 engins dont un PC mobile et 57 marins-pompiers pour protéger un stock de peinture à immédiate proximité et maîtriser l’incendie.

Aucune victime n’est à déplorer, la plupart des habitants ayant fui dès le début de l’incendie.

Lors de notre dernière visite auprès des occupants de ce squat, nous avions rencontré plusieurs familles avec des enfants en bas âge et notamment un bébé de quelques semaines.

Le député-maire de secteur, sans doute mieux informé que les policiers chargés de l’enquête, a cru bon de déclarer dans la presse que les squatteurs auraient volontairement mis le feu et a fermement condamné ces "actes de violences graves"…

Il s’avère néanmoins que les conséquences de ce sinistre auraient pu être beaucoup plus dramatiques. Il y a seulement quelques semaines, deux enfants Rroms ont péri à Orly dans l’incendie de leur campement dans des conditions similaires.

 
Rappelons que contrairement à la plupart des grandes métropoles, la Ville de Marseille n’a mis en place aucune solution concernant l’accueil de ces familles, laissant volontairement pourrir la situation des nombreux squats de la cité tout en menant une politique irresponsable à l’égard de ces personnes dont on peut mesurer chaque jour les résultats.

JPK

Un nouvel incendie qui tourne au drame 27 février 2010

    Communiqué - ROMEUROPE Val-de-Marne

Hier soir, sur le terrain des familles roms d’Orly (Val de Marne), un enfant est mort brulé et sa petite soeur est entre la vie et la mort.

Dans les habitations précaires, le feu a pris dans une des cabanes, vers 20h30. Les pompiers n’ont pas réussi à éteindre le feu à temps.

Stéfan, 3 ans, est mort brulé; sa petite soeur, Francesca 15 mois est entre la vie et la mort à l’hopital Trousseau.

Francesca est née sur le terrain d’Orly.

Les parents sont hospitalisés pour brûlures à Villeneuve Saint Georges.

Stéfan ne sera pas à l’école maternelle qu’il fréquente depuis  le mois de septembre.

Ses parents si fiers de le voir apprendre le français n’iront pas le chercher comme chaque soir.

Deux habitations ont brulé.

La police fait une enquête, mais il semble  que l’incendie soit accidentel.

 Nous sommes allés voir les familles hier soir. Vingt personnes sont hébergées dans les vestiaires du gymnase de l’école, en attendant une autre solution d’hébergement et une rencontre, demandée par la municipalité avec les services de l’Etat.

Notre collectif connaît bien ces familles; nous les accompagnerons tout au long de ces discussions.

 Depuis septembre 2008, ces familles installées à Orly après de multiples expulsions, essayaient de construire des perspectives d’avenir.

 C’est l’horreur qui s’est installée, et un chagrin immense…

 On se demande toujours comment se fait-il que malgré ces drames réguliers,(Bobigny, Lyon, …)  les pouvoirs publics continuent d’expulser ces familles sans les reloger… les maintenant dans une précarité dangereuse et indigne.

 En novembre 2009, la France comme beaucoup de pays ont célébré le 20ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant.

 Il est de la responsabilité de la préfecture d’organiser d’urgence une réunion, associant les familles roms et les associations, afin de trouver des solutions de relogement durables pour toutes les personnes qui vivent dans des conditions d’habitat indignes sur le Val-de-Marne.

 

Orly, lundi 8 février 2010

 

Communiqué de presse

 

 Après le drame d’Orly, une solution humaine doit être trouvée.

  Dimanche 7 février à 20H un incendie s’est déclaré dans deux des habitations de fortune du campement des familles roms, voie du Bouvray à Orly. Malgré l’intervention des parents puis des pompiers, un petit garçon de 3 ans est décédé, et sa petite soeur de 15 mois a été hospitalisée dans un état grave.

Madame JANODET, Maire d’Orly, son adjoint Paul FAROUZ, et les services de la ville se sont aussitôt rendus sur place. Mme JANODET a exprimé son émotion et sa compassion aux parents. Elle a immédiatement réquisitionné un équipement public pour accueillir et héberger ces familles dans l’urgence.

 Depuis juillet 2008, 6 familles originaires de Roumanie ont dressé un campement de fortune sur un terrain de la ville. Estimant notamment que les conditions de sécurité pour ces familles n’étaient pas assurées, la municipalité a engagé une procédure en justice.

 Sans attendre les réponses des tribunaux, les services de la ville ont assuré à ces personnes  un suivi sanitaire et social  portant sur différents aspects : santé, enseignement, emploi…

 Le 15 décembre 2009 Madame la Maire a saisi Monsieur le Préfet du Val de Marne pour organiser une table ronde intégrant tous les partenaires concernés, afin de trouver une solution pérenne à la situation de ces familles.

 Elle a rappelé sa demande au secrétaire général de la préfecture, le 28 janvier, lors d’une réunion de travail.

 Après cet incendie dramatique, et tout en assurant le suivi de ces familles, la ville d’Orly demande que les services de l’Etat prennent leurs responsabilités, en concertation avec les associations et la municipalité, pour qu’une solution humaine soit enfin trouvée.