Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Archives du tag : sédentaires

Ruisseau Mirabeau en panne 8 mars 2009

A l’automne dernier , grâce à une forte mobilisation associative, les pouvoirs publics avaient enfin reconnu l’urgence d »une intervention dans cette cité. Plusieurs réunions avaient permis de confirmer un certain nombre d’engagements envers les habitants : nettoyage des dépots d’ordure , remise en service des égouts , réponses aux demandes des locataires de la part du bailleur, construction de quinze nouvelles maisons, mise en place d’une équipe de travailleurs sociaux afin de recenser les besoins de chacun.

Or , à ce jour le 8 mars 2009 c’est toujours la panne : égouts bouchés, pas de nettoyage , pas de réponses aux demandes des locataires, une annexe du centre social toujours fermé et toujours pas de chantier.

A la Mairie on nous renvoi sur la SNCF qui a déposé des gravats sur les bouches d’égouts , le GPV est aux abonnés absents, et les responsables du centre social sont en conflits ouvert avec le bailleurs . Bref une nouvelle fois c’est la panne qui confirme le mépris souverain dans lequel est tenu cette population. Mais rassurons nous, la HALDE va nous affimer sans doute { {{qu’il ne s’agit pas de discrimination manifeste.}} }

Comment imaginer dans de telles conditions que les habitants ne se révoltent pas au risque d’une montée de violence incontrôlable. Après tout, en Guadeloupe et en Martinique c’est comme cela qu’ils ont pu enfin se faire entendre.

{{Mais attention !! que les responsables ne comptent pas sur nous pour tenter d’apaiser les esprits et de calmer les plus virulents. Nous ne pourront en ce cas que désigner, preuve à l’appui, les resposnabilités de chacun . }}

Un peu d’espoir à Ruisseau Mirabeau 5 décembre 2008

Enfin le 1er décembre dernier, après des années d’attente, des familles de la cité étaient invitées par madame Samia GHALI maire de secteur à une rencontre pour faire le point sur l’avenir de la cité . Un premier programme de construction de 15 maisons doit être entrepris dans les prochains jours par le bailleur. Le nettoyage des abords est engagé, des travailleurs sociaux doivent rencontrer toutes les familles pour faire état de leur besoins . Beaucoup de bonnes nouvelles et des promesses qui, nous l’espérons, seront tenues dans les prochains mois . La présence à la tribune de la plupart des autorités resposnables ( Etat , mairie, communauté urbaine, bailleur, GPV etc ) et l’engagement collectif de chacun est une première.

Ce résultat est dû à la détermination des habitants largement épaulés par les associations et en particulier Rencontres Tsiganes qui a su créer des liens de confiance avec ces familles et convaincre les pouvoirs publics à agir. Il reste maintenant à veiller à la mise en œuvre effective des engagements pris publiquement pour que l’espoir créé ne s’évanouisse pas une nouvelle fois