Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Expulsion des familles à LA GARDE 14 février 2013

Les familles de La Chaberte ont été expulsées

date de publication : jeudi 14 février 2013

Comme annoncé, les familles de gens du voyage installées à La Chaberte ont été expulsées jeudi 14 février 2013.

Certes TPM, qui est propriétaire du terrain, a bien proposé des relogements à cette demi-douzaine de familles, mais il s’agissait d’appartements HLM, une « solution » qu’elles refusent, car elle est inadaptée.

Le recours à cette méthode brutale est en contradiction avec des décisions récentes de justice ainsi qu’avec la doctrine du Conseil de l’Europe – sans oublier les nombreuses condamnations de la France par le Comité européen des droits sociaux, pour sa politique discriminatoire envers les Roms.
[Mis en ligne le 13 février 2013, mis à jour le 14]

jpg/chaberte_14fev13-d78ed-2.jpg

Communiqué du Collectif du Var pour le droit au logement

 Jeudi 14 février, tôt dans la matinée, les familles de gens du voyage sédentarisées installées sur le site de La Chaberte ont été contraintes de quitter les lieux. Sans violences, mais sous la pression de plusieurs dizaines de CRS. La communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM) a récupéré « son bien » – elle pourra donc y aménager l’aire d’accueil prévue depuis longtemps au Schéma départemental des gens du voyage. Mais les associations qui suivent depuis des années l’évolution de la situation, et qui ont assisté à l’expulsion, dénoncent la justification de cette atteinte aux droits de l’Homme par le prétexte de la mise en oeuvre de ce schéma.

 Certaines familles étaient installées à La Chaberte depuis plusieurs années. Où iront-elles maintenant ? Rien n’a été prévu du côté de la préfecture, car, contrairement à la Charte européenne des droits sociaux ratifiée par la France, le schéma départemental du Var ignore les gens du voyage sédentaires.

 En désespoir de cause, dans une nouvelle tentative pour alerter les autorités préfectorales, les familles expulsées ont décidé de bloquer, avec leurs caravanes, un carrefour de la commune de La Garde.

 Les associations s’indignent de la carence des pouvoirs publics dont la seule réponse à un problème humain a été le recours à la force.

 Mais il n’est pas trop tard pour trouver une solution…

 Toulon, le 14 février 2013
Le collectif varois pour le droit au logement

Pièces jointes