Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Debout les Roms, il est maintenant temps ! 20 octobre 2013

Le dernier mot à la mode pour évoquer les Roms en France est le terme ‘INCLUSION’.
Les mots insertion ou intégration, voire assimilation, n’ont plus lieu d’être. Depuis six siècles, à aucun moment, ces mots n’ont concerné le peuple tzigane (rom).
Chaque peuple doit conserver ses racines, ses traditions, son mode de vie, sa culture, bref tout ce qui fait sa différence, et par conséquent, sa richesse…

Qu’ils respectent les lois en vigueur dans les pays où ils ont choisi de vivre, bien souvent provisoirement, est normal, mais qu’on les obligent à ‘rentrer dans le moule’ pour en faire de bons (!) citoyens de France, non !

Démontrons à ceux qui tentent de nous gouverner que 15 à 20 000 Roms étrangers ont toute leur place parmi plus de 65 millions de résidents d’un pays qui sut si longtemps accueillir ceux venus d’Ailleurs…

Si l’on y regarde bien, ils ne sont d’ailleurs pas le seul peuple à continuer à vivre – ou à survivre – ainsi. Intéressons-nous plutôt à ce que qu’ils peuvent nous apporter pour nous enrichir (intérieurement, je veux dire)…

Ils ne sont d’ailleurs pas aussi ‘fermés’ qu’on veut bien le laisser entendre, puisque pour la plupart, ils apprennent la langue du pays où ils vivent et ils optent pour la religion majoritaire du pays qui les reçoit. Nous sommes bien heureux de les trouver pour réaliser les travaux que personne d’autre ne souhaite faire, comme c’est le cas en ce moment pour les vendanges dans le Beaujolais ( en Champagne, et ailleurs) et autres cueillettes (cerises dans le Lubéron par exemple). Et tous les viticulteurs que j’ai pu contacter m’ont dit à quel point les Tziganes étaient de gros bosseurs ! Je l’ai moi aussi constater lors des vendanges 2011…

Osons aller à leur rencontre pour les découvrir… Depuis 60 ans, j’essaie de les connaître, de les apprivoiser, et je leur dois incontestablement mes plus belles émotions. Peuple chaleureux, accueillant, généreux, comme on en rencontre peu…

Savez-vous si les Roms du Puits Z connaissent leur hymne national  »Gelem, Gelem » ?
Jarko Jovanovic l’a créé et chanté pour la première fois lors de sa visite au camp de Struthof en Alsace, en 1954, et il est devenu au Congrès de Londres les 8 et 9 avril 1971, l’hymne officiel des Tziganes/Roms :

 »Gelem, gelem, lungone dromençar
maladilem, axtale Rromençar… »
(Je suis allé, allé par de longues routes,
J’ai rencontré des Roms heureux…)
et puis vers la fin de l’hymne :
 »Opre, Rom !a, isi vaxt akana,
us sa e sundalesque Rroma ! »
(Debout les Roms, il est maintenant temps,
Levez-vous tous les Roms du monde !)

Peut-être même sans attendre la prochaine Journée Internationale des Roms du 8 avril 2014, serait-il possible d’organiser au Puits Z (ou ailleurs) une fête rom ou la commémoration d’un événement qui a marqué leur Histoire, avec hymne, musique et drapeaux. Uniquement dans la mesure ou ce serait une grande joie pour eux, et peut-être même une occasion unique de réunir ces ‘clans’ quelque peu désunis actuellement…

André LUZY