Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

Un répit pour les familles à la rue dans les Bouches-du-Rhône ? 18 décembre 2013

Expulsion : une trêve, par décence

Les trois résistants à la peine : Fathi BOUAROUA (Fondation Abbé Pierre) – Bernard EYNAUD (LDH) – Jean-Paul KOPP (Rencontres Tsiganes)

jpg/les_trois_re_sistants_.jpg

Réunis sur le bidonville de La Parette, les responsables associatifs exigent des politiques et institutions qu’ils prennent en compte la situation d’urgence humanitaire.

Après de multiples rencontres, des pétitions et des communiqués, l’action continue des associations a marqué pour l’instant un point malgré les propos mensongers et odieux de certains élus. Même si l’on ne peut parler d’un moratoire et encore moins d’une trêve hivernale, sauf danger immédiat les familles ne devraient plus être inquiétées dans les prochains jours. Entourées de nombreux bénévoles, elles pourraient reconstituer un peu leur force. A Gardanne, à Marseille, à Vitrolles, les collectifs organisent des fêtes familiales pour tenter de redonner un peu le moral à chacun.

Pièces jointes

fêtes roms Gardanne Télécharger