Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

A Marseille, reprise des expulsions des familles 5 juin 2014

Malgré les réunions multiples et les tentatives de médiation, le rouleau compresseur reprends son rythme sous la pression des nouveaux élus (le maire du XIII XIV et des anciens comme le nouveau président de Marseille Provence Méditerranée) plusieurs centaines de familles vont être à nouveau mises à la rue dés le 17 juin prochain .

Rencontres Tsiganes a alerté le Préfet de Région sur les dangers d’une telle démarche et les associations se mobilisent une nouvelle fois pour faire valoir la raison et le droit.

jpg/Rahela.jpg

APPEL AUX CITOYENS
Aux Syndicalistes, Elus, Responsables Politiques et Associatifs,

Non au démantèlement du site de la Parette sans une solution pour chacun de ses habitants

Une fois de plus nous sommes ici à Marseille, et ailleurs en France, à la veille de nouvelles expulsions des familles Roms, de nationalités Roumaines, Bulgares, Kosovares, installées provisoirement sur des terrains délaissés, dans des bidonvilles, qui ne sont pas des lieux d’habitations décentes, privées d’eau, de sanitaires, de ramassage des ordures.

Nous apprenons l’expulsion programmée au 17 juin, du site de la Parette (Marseille XIè), jetant à la rue, malgré quelques solutions envisagées, la majorité des quelque 400 femmes, hommes et enfants, confrontés à une nouvelle errance.

Au moment où l’Etat mandate une association chargée de la résorption des bidonvilles, prenant la suite du travail engagé des mois durant par d’autres professionnels et bénévoles, ne peut-on pas imaginer plutôt un aménagement de ce site avec le concours de tous, de l’état, des collectivités territoriales, des associations et bien sûr des familles ?

JUSQU’OU LAISSERONS NOUS les familles de migrants être désignées comme boucs émissaires coupables de tout, et notamment de la crise sociale que nous vivons en France et en Europe ?

ALLONS NOUS instaurer « une politique de la race », faisant de ces personnes des êtres à part, privées de tous droits fondamentaux, droit à la dignité, droit à la vie, à l’éducation, à l’accès aux soins, à la mise à l’abri … ?

NOUS REFUSONS cette politique de l’exclusion et du rejet de ces personnes.

NOUS DEMANDONS que la circulaire du 26 août 2012 soit réellement appliquée et que des alternatives soient construites avant tout démantèlement.

NOUS EN APPELONS à la conscience de chacun pour résister aux discours haineux, racistes et xénophobes qui se propagent et se banalisent en France et en Europe, pour affirmer les principes fondateurs de notre société : Liberté, égalité, fraternité.

NOUS VOUS CONVIONS A UNE CONFERENCE DE PRESSE SUR LE SITE DE LA PARETTE, 230 Chemin Saint Jean-du-Désert
LE MERCREDI 11 JUIN À 12 heures

Signataires : CCFD Terre Solidaire – MRAP 13, LDH, Rencontres Tsiganes, Artriballes, Ecole au Présent, 124 Plombières, La Pastorale des Migrants……(associations, Partis, Syndicats)

Pièces jointes

Préfet la Parette Télécharger