Facebook Accueil

Rencontres Tsiganes

La voix de tsiganes qui a du poids 14 septembre 2015

Les Romanès, heureux de l’accueil des réfugiés mais quid de la mobilisation pour les Roms ?

voir la photo ©Photo:AFP Photo/BERTRAND LANGLOIS / STR

La voix des Romanes r

La famille Romanès, qui revendique à travers le cirque une culture tzigane, se félicite ce vendredi de l’accueil des réfugiés d’Irak et de Syrie mais déplore le manque de mobilisation envers les Roms de France.

« Nous le peuple tzigane que vous appelez Rom, on est dans la même situation que les gens qui viennent d’Irak et de Syrie. Mais, nous sommes victimes de discrimination en France », a dit ce vendredi 11 septembre Delia Romanès, la chanteuse du cirque Romanès. Selon elle, « rien n’est fait pour son peuple qui ne représente pourtant que quelque 15 000 personnes en France ».

« On est traités pire que des chiens. La vie dans les campements est inhumaine. Et quand les bidonvilles sont détruits, comme celui du « Samaritain » à la Courneuve, les femmes, les enfants, les personnes âgées et même les handicapés sont expulsés sans aucune solution d’accueil », déplore la matriarche des Romanès.

Delia Romanès a vécu dans le plus vieux campement de France à Nanterre au milieu de 3000 caravanes en 1988 avant d’obtenir en 1996 ses papiers de résidente française. Avec son mari, Alexandre, elle a créé son cirque familial en 1993. Les Romanès ont ensuite créé un Centre des Arts et des Cultures Tziganes en France, itinérant, appelé Tchiriclif « qu’ils peinent à faire vivre ».

 

Pièces jointes

Laisser un commentaire

Only a subset of HTML tags and attributes are allowed.